Supporter Ghana 062010
Les supporters du Ghana ont le sourire | AFP - PEDRO UGARTE

Les Bleus dans les airs, le Ghana se donne de l'air

Publié le , modifié le

Retour en quelques lignes sur cette journée qui a vu notamment le Ghana sauver l'honneur des pays africains en atteignant les huitièmes de finale. Ce mercredi sera également la dernière fois que l'on entendra parler des Bleus en Afrique du Sud, le staff et les joueurs ayant quitté le sol africain.

Le Ghana seul rescapé
Pour cette première Coupe du monde organisée sur le continent africain, tous les espoirs étaient permis pour les équipes africaines, mais le constat est très déçevant. Seul le Ghana se retrouvera en huitièmes de finale, car il faudrait un exploit très improbable pour que la Côte d'Ivoire passe dans son groupe G.

Les Américains sur le fil
Il aura fallu attendre les ultimes secondes pour voir les Etats-Unis se qualifier à la faveur de son succès 1-0 sur l'Algérie. Les joueurs de Bob Bradley peuvent remercier Donovan, auteur du but salvateur. A contrario, la Slovénie peut le maudire, car son but a automatiquement éliminé la formation qui avait terminé en tête de son groupe de qualification, celui de la France en l'occurrence…

Les Bleus ont décollé !
Et l'équipe de France justement, a enfin décollé dans ce Mondial… mais pour prendre le chemin de la maison. L'avion qui a pris son envol de l'aéroport de George en Afrique du Sud devrait atterrir vers 11h30 à l'aéroport du Bourget. Tous les joueurs, hormis Florent Malouda, étaient au départ. Le milieu de terrain de Chelsea était lui arrivé un peu plus tôt pour regagner Londres, où sa femme avait accouché juste avant la Coupe du monde.

Henry s'invite à l'Elysée
L'Elysée a indiqué que le président de la République recevrait "à sa demande" Thierry Henry "jeudi dans la matinée" à l'Elysée. Aussi surprenant que cela puisse sembler, "Thierry Henry a appelé le président d'Afrique du Sud pour lui dire qu'il souhaitait le voir dès son retour", a ajouté la présidence. Le joueur du FC Barcelone participera donc à une "réunion de travail" ayant pour sujet la débâcle des Bleus au Mondial. Henry discutera notamment avec François Fillon, Roselyne Bachelot et Rama Yade.

Le Guen reste de bois
Les journalistes qui suivent le PSG ont désormais l'explication des conférences de presse ennuyeuses de l'ancien entraîneur parisien Paul le Guen. L'actuel sélectionneur du Cameroun a confirmé qu'il pratiquait la langue de bois. "Il y a une grosse déception, mais je suis capable de faire de la langue de bois, a-t-il répondu à un journaliste mercredi. Ceux qui me connaissent bien savent que je suis pas mal là-dessus."

Des frères en froid

Image insolite lors du match lors du match enter le Ghana etl’Allemagne : les frères Boateng se sont retrouvés opposés l’un à l’autre.Kevin-Prince le Ghanéen et Jérôme l'Allemand. L’ainé qui a choisi de porter les couleurs africaines ne s’étaient pas fait desamis en Allemagne  depuis qu'il aviolemment taclé Michael Ballack, capitaine de l'équipe d'Allemagne, en finale de la Coupe d'Angleterre le 15 mai entre Chelsea  et Portsmouth. Il a d’ailleurs étécopieusement sifflé par les supporteurs de la Mannschaft. Saréputation de « Bad boy » ne la pas non plus servi.On attendait beaucoup de ces retrouvailles rares dans lemonde du football. Mais les deux hommes qui ne se parlent guère e se sont à  peine salués  une simple et froide poignée de mains juste avant le coup d'envoi, comme deuxsimples  adversaires. Les deux frères n’ont pourtant jamais p u vraiment croiserle fer.  Même Kevin-Prince, "recruté"juste avant le tournoi par le Ghana, le pays de leur père, a réussi à conserver son calme, sans jamais tomber dans laviolence  ou la provocation  à l'égard de ses anciens compatriotes.Remplacé à la 73e minute, Jérôme a suivi la fin de la rencontre du bancdes  remplaçants et la victoire de sonéquipe (1-0), qui renvoie les frères Boateng dos à dos, puisque tous deux, pas vraiment réconciliés, participerontaux 8e de  finale.

Romain Bonte