Paul Pogba
Le capitaine des Bleuets, Paul Pogba | MAXPPP - PQR - LE COURRIER PICARD - FRED HASLIN

Les Bleuets au révélateur du Ghana

Publié le , modifié le

N'ayant jamais remporté le titre planétaire dans la catégorie des moins de 20 ans, l'équipe de France débute le Mondial en Turquie par un test majeur, contre les Black Satellites, titrés en 2009 et qui n'ont jamais perdu un match en phase de groupes. Autour des cadres que sont Pogba, Umtiti, Digne, Kondogbia et Thauvin, l'équipe de Pierre Mankowski, annoncée parmi les favoris, aimerait ne plus voir l'Espagne, présente dans son groupe, lui barrer la route en demi-finale, que ce soit en moins de 17 ou moins de 19 ans à l'Euro.

L'Espagne est devenue le cauchemar d'une génération. Champions du monde et d'Europe chez les seniors, double champions d'Europe chez les Espoirs, les Espagnols rêvent de devenir champions du monde des moins de 20 ans. En moins de 17 et en moins de 19 ans, c'est eux qui avaient privé la France d'accéder à la finale. Et c'est encore eux qui se trouvent sur le chemin des coéquipiers de Paul Pogba, le capitaine, dès les phases de poules de ce Mondial en Turquie. Mais avant de retrouver leur bête noire, lors de leur dernier match de cette 1ère phase (le 27 juin), les Bleuets doivent d'abord se concentrer sur un autre obstacle majeur: le Ghana.

En 2009, les Black Satellites étaient sortis couronnés d'Egypte dans cette catégorie. Et en cinq participations, ils n'ont jamais connu la défaite lors de cette phase de poules. Or, avec l'Espagne comme favori et les Etats-Unis en retrait, le moindre faux-pas d'entrée est synonyme d'énorme danger. Car seuls les deux premiers de chacun des six groupes sont qualifiés pour les 8e de finale, auxquels viennent s'ajouter les quatre meilleurs troisièmes. La fenêtre n'est donc pas grande pour poursuivre son chemin.

"Aller au bout"

Mais avec une ossature qui se connaît depuis longtemps et dont certains sont devenus des cadres dans leur équipe (Pogba à la Juventus, Umtiti à Lyon, Zouma à St-Etienne, Digne à Lille, Kondogbia à Seville ou encore Thauvin à Bastia), Pierre Mankowski dispose de beaux atouts. Entre puissance physique et technique au-dessus de la moyenne, les Bleuets ont une belle carte à jouer. Lors de l'annonce de son groupe, le sélectionneur, ancien adjoint de Raymond Domenech, n'a pas masqué ses ambitions: "L'objectif c'est d'aller au bout." Avec le retrait des Espoirs français suite aux incartades nocturnes des M'Vila et consorts, les Bleuets doivent également redorer l'image des jeunes internationaux français. 

Ghana, Portugal, Nigeria et Espagne sont aussi ambitieux en l'absence du Brésil, de l'Argentine et de l'Allemagne. Et les Ibères comptent sur leur nouvelle perle, Gerard Deulofeu, souvent comparé à Lionel Messi, pour prolonger leur suprématie intergénérationnelle.

Le groupe pour le Mondial:

Gardiens de but: Alphonse Areola (PSG), Paul Charruau (Valenciennes), Maxime Dupe (Nantes)
Défenseurs: Lucas Digne (Lille), Dimitri Foulquier (Rennes), Christopher Jullien (Auxerre), Jérôme Roussillon (Sochaux), Youssouf Sabaly (PSG), Mouhamadou Naby Sarr (Lyon), Samuel Umtiti (Lyon), Kurt Zouma (St-Etienne)
Milieux de terrain: Geoffrey Kondogbia (Seville), Mario Lemina (Lorient), Axel Ngando Elessa (Rennes), Paul Pogba (Juventus), Jordan Veretout (Nantes)
Attaquants: Jean-Christophe Bahebeck (Troyes), Alexy Bosetti (Nice), Yaya Sanogo (Auxerre), Florian Thauvin (Bastia), Thibaut Vion (Porto).

Le groupe de la France

Vendredi 21 juin à Istanbul (15h00)   France-Ghana 
Vendredi 21 juin à Istanbul (18h00)   USA-Espagne 
Lundi 24 juin à Istanbul (15h00)      France-USA 
Lundi 24 juin à Istanbul (18h00)      Espagne-Ghana 
Jeudi 27 juin à Istanbul (18h00)      Espagne-France 
Jeudi 27 juin à Kayseri  (17h00)      Ghana-USA