L'équipe de France dames
Les Bleues espèrent pouvoir connaître encore la même joie |

Les Bleues, qualif en vue

Publié le , modifié le

Les Bleues peuvent se qualifier dès aujourd'hui pour les quarts de finale du Mondial féminin en Allemagne mais il faudra pour cela contourner l'obstacle canadien. Entrée un peu timidement dans la compétition face au Nigeria, l'équipe de France devra montrer un peu plus de détermination face au Canada, qui a bien résisté face aux championnes du monde allemandes en match d'ouverture dimanche dernier.

A Sinsheim, les Bleues ont découvert le Mondial, les stades pleins, l'excitation mais aussi la pression qui accompagne l'évènement. Leur entrée en matière face au Nigeria, adversaire théoriquement le plus faible, a en effet été laborieuse, mais l'essentiel a été assuré avec la victoire. Dans un groupe plutôt compliqué, et derrière les Allemandes archi-favorites, il est difficile de dégager une équipe pour la deuxième place qualificative. La victoire de la France lors de son premier match la met toutefois en position favorable à condition évidemment de décrocher un succès. Grâce à un nouveau but de l'attaquante Marie-Laure Delie, dont la confiance est au sommet. Si la Montpellieraine ou n'importe qui d'autre parvient à marquer un but de plus que les Canadiennes, les portes des quarts de finale s'ouvriront en grand pour les Bleues, pour la première fois de leur histoire.

En revanche, avec une défaite ou même un nul, les Bleues se retrouveraient sans doute dans l'obligation de prendre au moins un point mardi à Mönchengladbach face à la redoutable Allemagne. Or, la tâche ne sera pas simple face aux Canadiennes. Les Bleues n'ont d'ailleurs battu les Canucks, qui sont en préparation sans interruption depuis le mois de mars, qu'une seule fois en six rencontres et restent sur un 0-0 en amical en mars 2008. Autant dire que les jeux sont ouverts. "J'ai dit aux filles de jouer ces trois matches comme des finales", avance Bruno Bini, le sélectionneur. "On n'est pas pressés de rentrer en France." Le Canada, qui ne sait pas si sa capitaine et buteuse Christine Sinclair sera apte pour ce match après s'être cassé le nez lors du premier match. "Il n'y a pas de risque à jouer avec un masque. C'est une question de douleur, elle a toujours mal. Il y a des douleurs qu'on peut supporter, d'autres non. On va discuter", déclarait hier le sélectionneur Carolina Morace. "Ce n'est pas facile de remplacer une joueuse comme elle. C'est une des meilleures du monde, peut-être la meilleure. Ce serait une perte énorme". Pour toutes ces raisons, elle devrait occuper sa place à la pointe de l'attaque.

Les rencontres du Groupe A

Canada - France
Allemagne - Nigeria

Christian Grégoire