Michael J. Garcia
Le président de la Chambre d'investigation de la commission d'éthique de la Fifa, Michael J. Garcia | AFP

L'enquêteur de la Fifa a vu des Qataris

Publié le , modifié le

Le président de la Chambre d'investigation de la commission d'éthique de la Fifa, chargé de faire la lumière sur les accusations de corruption dans l'attribution du Mondial-2022, a entamé jeudi à Mascate ses rencontres avec une délégation du Comité d'organisation du Qatar.

"Michael J. Garcia a rencontré mercredi la délégation du Qatar dans un  grand hôtel de Mascate", a déclaré à l'AFP une source proche du dossier. "M. Garcia poursuivra jeudi ses discussions" avec la délégation du Qatar  formée, selon cette source, de "quatre membres dont un haut responsable". Le dossier de l'attribution de la Coupe du monde de 2022 au Qatar a connu  un nouveau rebondissement dimanche avec des allégations du Sunday Times. L'hebdomadaire britannique a affirmé, à la suite d'une enquête, que l'ancien haut responsable du football qatari Mohamed Bin Hammam a versé plus de  cinq millions de dollars pour obtenir le soutien de plusieurs représentants du  football international à la candidature du Qatar pour le Mondial-2022.

Le Qatar a rapidement nié toute irrégularité dans l'attribution de cette Coupe du monde, sans dissiper totalement les soupçons, d'autant plus que le  Sunday Times dit disposer de millions de courriels et d'autres documents  attestant de présumés versements d'argent effectués par Bin Hammam, alors  membre exécutif de la Fifa pour le Qatar et radié à vie en 2012. Après les accusations du Sunday Times, la Fifa a annoncé qu'elle compte  boucler d'ici le 9 juin son enquête sur l'attribution controversée des  Mondiaux-2018 à la Russie et 2022 au Qatar. "Après des mois consacrés à des entretiens avec des témoins et à la  recherche de matériel, nous envisageons de terminer cette phase de notre  investigation avant le 9 juin 2014", ont déclaré M. Garcia et son adjoint Cornel Borbely.

Ils ont ajouté avoir l'intention de "soumettre un rapport à la chambre de  jugement (de la Fifa) environ six semaines plus tard", soit après la finale, le 13 juillet, du Mondial brésilien qui débute le 12 juin. Pour 2022, outre le Qatar, les Etats-Unis, l'Australie, la Corée du Sud et  le Japon avaient présenté leur candidature. A huit ans du coup d'envoi du Mondial dans le richissime émirat du Golfe, la polémique n'en finit pas de rebondir sur la façon dont ce minuscule Etat a  obtenu son organisation, le 2 décembre 2010 à Zurich.

AFP