Légendes du Brésil : Ronaldo

Légendes du Brésil : Ronaldo

Publié le , modifié le

Véritable légende en son pays, Ronaldo est considéré comme l'un des meilleurs attaquants de l'histoire. Le Brésilien, meilleur buteur de la compétition à ce jour avec 15 réalisations, fait partie du cercle très fermé des joueurs à avoir soulever à deux reprises la Coupe du monde.

En voilà un qui a terrifié une génération de défenseurs. Icône absolue du Brésil à l'aube du XXIe siècle, Ronaldo Luis Nazario de Lima (de son vrai nom) est considéré à ce jour comme l’un des meilleur numéro 9 de tous les temps. Surnommé Il Fenomeno, pour son coup de rein dévastateur et son jeu de jambes incroyable, l'Auriverde a participé à quatre Coupe du monde, il en a remporté deux (1994 et 2002) et perdu une contre la France (1998). A ce jour, Ronaldo reste le joueur à avoir inscrit le plus de buts sur l'ensemble de ses participations à la compétition reine avec un total de 15 réalisations.

Son histoire avec le Mondial est pourtant partie du mauvais pied. En 1994, il ne dispute pas une minute durant l'épreuve. Le Brésilien, qui fait à l'époque l'objet d'une attention toute particulière des grands clubs et des marques, reste dans l'ombre de la paire Bebeto-Romario. Mais, comme Pelé un quart de siècle plus tôt, il décroche le Graal à tout juste 17 ans.

Müller égalé puis dépassé

Quatre ans plus tard en France, Ronaldo est très attendu après son Ballon d’Or et son titre de meilleur joueur FIFA 97. Il se hisse avec le Brésil jusqu'en finale où il retrouve la France. Absent du onze de départ, Ronaldo réintègre l'équipe à quelques minutes du coup d'envoi. Il Fenomeno, dérangé physiquement, vit mal la débâcle de la Seleçao au Stade de France (3-0). Revenu à temps de blessure, pour disputer le Mondial 2002, il tient sa "revanche" en inscrivant les deux buts en finale contre l'Allemagne (2-0).

Présent en Allemagne quatre ans plus tard, Ronaldo n’est plus que l’ombre de lui-même. Il parvient malgré tout avec son talent à égaler le record de buts de Gerd Müller (14 réalisations) contre le Japon avant de le dépasser en marquant un 15e but face au Ghana. Mais, comme en 1998, la France se trouve sur son chemin et l'empêche de briguer un second trophée en sortant le Brésil dès le stade des quarts de finale (1-0). Mis sur la touche par Dunga pour la Copa America 2007, le double Ballon d'Or 1997 et 2002 ne parvient pas à remplir les critères de sélection pour la Coupe du monde 2010. Et passe à côté de son rêve de jouer un cinquième Mondial consécutif. 

Yohan Roblin @yohanroblin