Légendes du Brésil: Jairzinho

Légendes du Brésil: Jairzinho

Publié le , modifié le

Ailier rapide, Jairzinho avait la lourde tâche de succéder à Garrincha en équipe du Brésil. Le natif de Rio de Janeiro a pourtant rempli son contrat, faisant du Mondial 1970, « son » Mondial.

Jair Ventura Filho, dit Jairzinho, a 19 ans quand il est appelé pour la première fois en équipe nationale brésilienne. On est en 1963 et déjà sa vitesse fait des ravages sur son côté droit. Sélectionné pour la Coupe du Monde 1966, il traverse le Mondial anonymement mais prendra sa revanche quatre ans plus tard. Lors de l’édition 1970, il réussit l’exploit de marquer à tous les matches (seuls Fontaine et Muller l’ont aussi réussi). Aligné sur l’aile droite, il marque des buts décisifs notamment face à l’Angleterre, le Pérou et l’Uruguay. En finale face à l’Italie, il offre le second but à Gerson avant de marquer quelques minutes plus tard sur une passe de Pelé. Le Brésil a pratiqué un football fantastique, Jairzinho est au sommet de son art. 

Six mois à l’OM

En club, Jairzinho ne connaît qu’un maillot pendant toute sa première partie de carrière : celui de Botafogo (1962-1975) ou sa famille a déménagé. En octobre 1974, il est transféré à l’Olympique de Marseille pour 1 250 000 francs (190 000 euros). Avec son compère Paulo César, ils font souffler un air de samba sur le Vieux Port. Malheureusement l’aventure prend fin précocement pour Jairzinho. Le 13 mai 1975, il est accusé d’avoir agressé un juge de touche lors d’une rencontre de Coupe de France face au PSG. Condamné à deux ans de suspension, il est contraint de quitter Marseille. Dès lors, il enchaîne les piges et va porter huit maillots différents entre 1975 et 1983. L’ouragan de 1970 n’est qu’un lointain souvenir. Mais comme tous les ouragans, il a laissé un souvenir inoubliable.

 

Christophe Gaudot @ChrisGaudot