Suisse-Portugal
L'attaquant suisse Breel Embolo auteur du premier but face au Portugal | Maxppp - Jean-Christophe Bott

Le Portugal tombe en Suisse

Publié le , modifié le

Le Portugal, sacré champion d'Europe il y a deux mois, a très mal débuté sa campagne de qualification pour le Mondial 2018, puisqu'il s'est incliné (2-0) dès la première journée en Suisse, qui profite de ce succès pour prendre la tête du groupe B. Dans le groupe H, les favoris (Belgique, Grèce, Bosnie) se sont logiquement imposés.

"Nous voulons être les premiers de notre groupe et nous qualifier le plus rapidement possible" prévenait le sélectionneur des Portugais avant leur déplacement en Suisse où ils étrennaient leur titre de champion d'Europe. C'est peu dire que les hommes de Fernando Santos sont tombés de haut. Certes le Portugal était privé de Cristiano Ronaldo, sa pièce maîtresse, mais ceci n'explique pas tout. Les Suisses ont particulièrement bien manoeuvré en pressant dès l'entame de la partie, et en faisant le dos rond devant les réactions portugaises dans le premier quart d'heure,une tactique validée par deux buts dans la première demie-heure, signés Embolo et Mehmedi. Surpris par autant de réalisme, Les Portugais ont pourtant réagi et se sont beaucoup employés après la pause mais ils ont de façon criante manqué de réussite et ont jamais pu déstabiliser des Helvètes solides.
Dans des éliminatoires où seul la première place donne une qualification directe, les Suisses ont pris un avantage non négligeable. Ils comptent 3 points dans ce groupe B globalement assez faible, juste devant la Lituanie qui a obtenu un petit succès en Andorre (1-0), alors que les Îles Féroé et le la Hongrie ont fait match nul (0-0).  

Les Belges assurent et se rassurent

Dans le groupe H, autrement plus relevé, trois nations semblent devoir se disputer la place qualificative voire la deuxième place ouvrant droit à un barrage. Et elles ont toutes les trois marqué leur territoire. A commencer par la Belgique qui est allé chercher une victoire attendue à Chypre (3-0), avec notamment un doublé de Lukaku. Mais les Belges qui restaient sur une terrible déception à l'Euro avaient besoin de se rassurer et ils l'ont fait en faisant preuve de sérieux.

Autre équipe qui avait besoin d'une victoire, la Grèce a pris les points qui lui était nécessaires face à la modeste formation de Gibraltar (4-1). Mais ce fut plus laborieux que ne le laisse supposer le score. A Faro, au Portugal, les Gibraltariens ont certes encaissé un but rapide sur une volée splendide de Mitroglou (10e). mais ils ont ensuite égalisé sur une frappe en lucarne tout aussi limpide de Liam Walker (26e), qui restera comme le premier but du petit territoire sous mandat britannique en compétition FIFA. Jusqu'au deuxième but grec juste avant la pause, la modeste sélection du Rocher a même pu croire à l'exploit...Mais la différence de niveau avec la Grèce était trop élevée et Gibraltar s'est écroulé en l'espace de trois minutes, malgré le soutien d'une poignée de supporters enthousiastes dans un stade quasiment vide.
Enfin la Bosnie-Herzégovine, 3e nation prétendant à la qualification, a aussi réussi son entrée en faisant exploser la Lettonie 5-0.  

Christian Grégoire