Meireles - Corée du Nord
Meireles - Corée du Nord | AFP - Francisco Leong

Le Portugal humilie la Corée du Nord

Publié le , modifié le

Les coéquipiers de Cristiano Ronaldo ont étrillé la Corée du Nord (7-0) et prennent la deuxième place du Groupe G. Malgré une bonne entame de match, les Nord-Coréens ont littéralement sombré au fur et à mesure que la rencontre avançait et sont d'ores et déjà éliminés. Le Madrilène Cristiano Ronaldo, qui n'avait plus marqué depuis près de 16 mois a notamment réouvert son compteur but avec la Selecçao.

Un petit air de revanche sonnait au Cap ce lundi. Pour sa deuxième phase finale de Coupe du Monde, la Corée du Nord rencontrait une nouvelle fois le Portugal. Il faut remonter à 1966 pour voir pareille opposition: le Portugal et la Corée du Nord s'étaient affrontés en quarts de finale, et la Selecçao s'était imposée par 5-3, alors qu'elle était menée 3-0. La 'panthère noire' Eusebio avait alors inscrit un quadruplé.

Les premières minutes de la rencontre débutaient sur un rythme soutenu, les deux équipes rentraient tout de suite dans le match. En ce sens, CR7 (avec le Portugal et CR9 avec le Real Madrid) multipliait les appels et lançait un premier raid côté gauche dès la 2e minute mais voyait sa frappe contrée et Myong-Guk captait sans problème. Les Portugais poussaient et à la suite d'un corner de Simao, Carvalho envoyait la balle sur le poteau (7e). Le gardien nord-coréen était battu et les Lusitaniens touchaient une deuxième fois les montants dans cette Coupe du Monde après le poteau de Cristiano Ronaldo contre la Côte d'Ivoire lors du premier match. La Selecçao asseyait petit à petit sa domination, voulant sûrement marquer le plus vite possible, la victoire étant indispensable. Les 'Moustiques Rouges' procédaient par contre et Cha Jong-Hyok tentait une frappe lointaine qui frôlait le poteau gauche d'Eduardo (10e minute).

Les 'Chollimas' se réveillaient enfin et Tae-Se, lancé dans la profondeur (15e), manquait son contrôle de peu alors qu'il aurait pu se retrouver seul face au portier portugais. Les Asiatiques ne relâchaient pas la pression et manquaient l'ouverture du score de peu. Nam-Chol, côté droit, frappait au but et Eduardo, d'une belle parade, repoussait le danger (18e). Séduisants contre le Brésil, les Nords-Coréens prouvaient bien qu'ils méritaient leur présence parmi les 32 meilleures nations du monde. Les deux sélections se rendaient coup pour coup et étaient bien décidées à s'emparer de la deuxième place du Groupe G. Alors que la pluie s'était invitée au rendez-vous, Portugais et Nord-Coréens livraient une opposition des plus disputée. Les 'Chollimas' étaient les premiers à céder devant la déferlante des hommes de Carlos Queiroz. Tiago, qui remplaçait le blessé Deco, lançait Raul Meireles dans la profondeur grâce à une merveilleuse passe de la mort qui transperçait la défense, et le milieu de terrain de Porto crucifiait Myong-Guk (29e).

Menant au score, les Portugais se sentaient pousser des ailes et maintenaient une folle pression alors que les Nord-Coréens se montraient hasardeux par moment en défense. Ainsi, après un mauvais renvoi de la défense, Raul Meireles, seul au point de pénalty, manquait de tuer le match (34e). Les 'Moustiques Rouges' contre-attaquaient par accoups mais Ricardo Carvalho se montrait impérial sur sa ligne, se permettant même de monter et d'apporter le surnombre en attaque. Muet depuis 16 mois avec sa sélection, CR7 semblait vouloir en découdre ce lundi. Il se montrait omniprésent mais croisait trop sa frappe (42e). Les Nord-Coréens attendaient sûrement la mi-temps avec impatience, eux qui souffraient dans le dernier quart d'heure.


La Selecçao revenait sur le terrain avec les mêmes dispositions affichées en première période. Tiago frappait ainsi au but et inquiétait le dernier rempart asiatique, qui déviait en corner (46e). Les Portugais semblaient intenables et inarrêtables. Simao inscrivait le second but lusitanien après une action de folie. Après une talonnade d'Hugo Almeida, immédiatement relayée par Raul Meireles, Simao envoyait la balle entre les jambes du portier des 'Moustiques Rouges'. Les hommes de Carlos Queiroz ne semblaient pas rassasiés et triplaient la mise après une tête d'Hugo Almeida sur un service du jeune Lisboète Fabio Coentrao. Après une première demi-heure des plus sérieuses, les 'Chollimas' craquaient complètement dans ce premier quart d'heure et encaissaient même un quatrième but par l'intermédiaire du 'Colchonero' Tiago, bien servi côté gauche par Cristiano Ronaldo, qui marquait du plat du pied (62e).

La rencontre devenait à sens unique et les Nord-Coréens tentaient de s'approcher sporadiquement mais sans se montrer réellement dangereux. Cristiano Ronaldo, tirait un nouveau missile sur la transversale de Myong-Guk (70e) et semblait maudit dans cette rencontre.

Totalement libérés, les Portugais géraient tranquillement la fin de rencontre en accélérant par moments. Les malheureux 'Chollima' semblaient tétanisés et encaissaient mal la pluie de buts au stade Green Point du Cap. Fraîchement rentré, l'attaquant du Sporting Lisbonne Liedson profitait d'un mauvais renvoi de la défense pour inscrire son but et participer à la fête d'une belle reprise de volée (81e). Les Nord-Coréens ne semblaient plus dans le match et encaissaient deux buts coup sur coup, par CR7 (88e) et Tiago (90e). Mini-événement en Afrique du Sud, après 16 mois sans marquer le moindre but pour la Selecçao, l'ailier merengue retrouve enfin le chemin des filets pour le plus grand plaisir de ses supporters.

La Corée du Nord est éliminée de cette Coupe du Monde après avoir pourtant montrée de belles choses lors du premier match (contre le Brésil) et pendant une demi-heure face au Portugal. La Selecçao version 2010, avec ce score fleuve (7-0) entre dans l'histoire du football lusitanien en battant son record de la plus large victoire (qui était précédemment 4-0 en 2002 face à la Pologne). Les hommes de Carlos Queiroz réalisent par la même occasion le carton de cette Coupe du Monde.

José CEPEDA