Deschamps conf penseur Euro
Le sélectionneur des Bleus Didier Deschamps | Handout / UEFA / AFP

Le nouveau casse-tête de Didier Deschamps

Publié le , modifié le

Didier Deschamps a plus l'embarras que le choix alors que se profile la suite des éliminatoires de la Coupe du monde 2018. Le sélectionneur doit à nouveau faire face à des probables forfaits dans le secteur offensif (Giroud, Martial, Lacazette) alors qu'il doit dévoiler sa liste jeudi (14h00) pour les matches contre la Bulgarie (7 octobre) et les Pays-Bas (10 octobre). Les Bleus sont pourtant dans l'obligation de faire des résultats après le nul 0-0 au Belarus.

Didier Deschamps ne joue plus au docteur depuis bien longtemps. Il est pourtant régulièrement suspendu aux lèvres du corps médical pour pondre sa liste des sélectionnés au prochain match des Bleus. On ne reviendra pas sur l'hécatombe de blessés lors de la préparation à l'Euro qui a finalement réussi à souder un groupe tout proche de la victoire finale. Le retour aux terrains début septembre a lui aussi coïncidé avec le retour des blouses blanches, DD étant privé des Lyonnais Lacazette et Fekir. Rebelote cette semaine alors que se profile les confrontations avec la Bulgarie et les Pays-Bas, des rendez-vous à bien négocier après le nul au Belarus. Le sélectionneur se prépare d'ores et déjà à faire sans Olivier Giroud, l'avant-centre N.1 des Bleus (57 sélections, 21 buts), blessé au gros orteil. Son forfait n'est pas encore acté mais il constituerait un coup dur d'autant qu'Alexandre Lacazette est lui bel et bien indisponible (cuisse) et qu'Anthony Martial est touché à une cheville.

Un duo Gameiro-Griezmann ?

La pointe de l'attaque pourrait ainsi revenir à André-Pierre Gignac ou à Kevin Gameiro. Avec ce dernier, Deschamps aurait la possibilité de reconstituer l'attaque de l'Atlético Madrid avec Antoine Griezmann. Heureusement pour les Bleus, "Grizou" a retrouvé son efficacité et caracole en tête du classement des buteurs en Liga, à égalité avec Luis Suarez (5 buts). Les autres solutions tiennent au réservoir offensif français. Nabil Fekir et Kingsley et Coman sont enfin opérationnels. Quant à Ousmane Dembélé, ses débuts flamboyants avec le Borussia Dortmund résonnent comme une invitation chez les A d'autant que la cause des Espoirs semble quasiment perdue dans la course à l'Euro-2017.

L'heure du choix pour Aymeric Laporte ?

Hormis Laurent Koscielny en patron fidèle de la charnière centrale avec Raphaël Varane, la défense de l'Euro sent elle aussi l'alcool à 90°. Deschamps devra trouver des substituts à Samuel Umtiti (genou) et probablement Adil Rami (ischio-jambiers). Peut-être une chance à saisir pour Mamadou Sakho, Jérémy Mathieu et Eliaquim Mangala. A moins que le sélectionneur n'ouvre sa sélection à Aymeric Laporte alors que les médias espagnols ont indiqué qu'il avait choisi de porter le maillot de la Roja. Sur les côtés, la tendance est à la reconduction des "nouveaux" (Sidibé, Corchia, Kurzawa, Digne) plutôt qu'au retour des anciens Evra (35 ans) et Sagna (33 ans). Au milieu, pas de surprise à attendre avec les cadres habituels Kanté, Matuidi, Payet, Pogba, Sissoko, Cabaye. Enfin, le capitaine Hugo Lloris va revenir dans les buts avec Mandanda comme second et probablement Aréola en N.3 pour continuer à préparer l'avenir.