La Zambie face au Nigeria
Le Zambien Rainford Kalaba | AFP - SALIM DAWOOD

Le Nigéria fait la bonne affaire, l'Algérie et le Cameroun dos à dos

Publié le , modifié le

Le Nigeria, vainqueur sur le terrain de la Zambie (2-1), a pris la tête de son "groupe de la mort" (groupe B), lors de la 1re journée des éliminatoires de la zone Afrique du Mondial-2018. Car un peu plus tard, l'Algérie a concédé le match nul (1-1) sur son terrain face au Cameroun. Dans le groupe A, la Tunisie a fait le travail en battant la Guinée (2-0). Idem pour l'Egypte, victorieuse du Congo (2-1).

Les Super Eagles, huitièmes de finaliste du dernier Mondial mais absents de la prochaine CAN-2017, l'ont emporté grâce à deux buts de ses joueurs de Premier League, Alex Iwobi (Arsenal) et Kelechi Iheanacho (Manchester City). Ce succès à l'extérieur lance parfaitement la campagne du Nigéria, d'autant plus que chaque point sera précieux dans un groupe B extrêmement ouvert. En s'imposant, l'équipe a marqué les esprits. 

Car dans la soirée, l'Algérie n'est pas parvenue à conserver un avantage très rapidement pris sur le Cameroun. Dès la 7e minute, Soudani avait trouvé le chemin des filets, mais l'attaquant lorientais Moukandjo a égalisé à la 24e minute. Et malgré une envie de reprendre l'avantage devant leur public, les Algériens en sont restés là. A Blida, ils n'ont toujours pas perdu en match officiel, mais ils n'ont toujours pas battu les Lions Indomptables non plus.

De son côté, la Tunisie a assuré le minimum vital face à la Guinée (2-0) pour ne être distancée dans le Groupe A. Car la veille, son principal rival, la RD Congo, avait écrasé la Libye (4-0), avec notamment un doublé de Dieumerci Mbokani.

Dans le Groupe E, l'Egypte a pris seul les devants. Les Pharaons ont profité de la contre-performance du Ghana, vendredi contre l'Ouganda (0-0), en s'imposant au Congo (2-1). Les coéquipiers de Mohamed Salah, auteur de l'un des deux buts du match, espèrent mettre fin à la longue absence de leur sélection en Coupe du monde, dont la dernière participation remonte à 1990.