Qatar Doha joie Mondial 2022 12 2010
Le Qatar en joie | AFP - Marwan Naamani

Le Mondial au Qatar se jouera bien en hiver

Publié le , modifié le

Fin du suspense sur les dates du Mondial 2022 au Qatar. Le Comité exécutif de la Fifa réuni à Zurich "a décidé que la finale aurait lieu le dimanche 18 décembre et du principe d'un tournoi de 28 jours", a déclaré Walter de Gregorio, directeur de la communication de la Fifa. Le tournoi devrait donc débuter le 21 novembre. Traditionnellement organisé en été, le Mondial bascule en hiver pour échapper aux fortes chaleurs qui sévissent au Qatar en juin-juillet. De nombreux aménagements sont d'ores et déjà à prévoir dans les calendriers des championnats européens, en C1 et en C3.

La date est cochée par tous les amateurs de foot. Par toutes les instances européennes aussi qui vont devoir se creuser les méninges et se mettre d'accord sur un calendrier. A plus de sept ans de l'échéance, il n'y a pas le feu au lac. Un Mondial en hiver, c'était de toute façon devenu une évidence tant il est humainement impossible de jouer sous 50°, combien même certains stades seraient climatisés. mais il restait à le confirmer. La Fifa a pris ses responsabilités tout en concédant quelques quelques jours à la Premier League, très attachée à son "Boxing Day" de Noël.

Une grosse coupure

"Il faut s'assurer que l'on puisse conserver intact notre programme des fêtes", tonnait il y a quelques jours le directeur exécutif de la Premier League, Richard Scudamore, qui s'inquiétait aussi de "l'intégrité du championnat, car une coupure de six ou sept semaines, ce n'est évidemment pas idéal". De manière générale, toutes les Ligues européennes sont inquiètes de voir leur compétition stoppée plusieurs semaines. En Allemagne, où la concurrence avec les sports d'hiver est la plus marquée, le manager de Mönchengladbach, Max Ebrl, estime que cette programmation "aura un impact sur le calendrier de la Bundesliga pour deux ou trois ans". D'où l'idée de certains membres de l'Association des clubs européens (ECA) de demander une compensation financière.

Un mal pour un bien ?

A la Fifa, cette demande a été vite balayée puisqu'en sept ans, il y a tout le temps pour s'organiser. Mais pour Jean-Michel Aulas, le dossier peut encore bouger: "On a obtenu de l'UEFA des dédommagements pendant ses compétitions. Nous sommes au début des discussions. N'oublions pas que la FIFA entre en période électorale (pour la  présidence, avec un vote le 29 mai à Zurich). On verra une fois les élections  passées". Heureusement, quelques voix s'élèvent pour approuver ce choix. "Le Mondial  arrive normalement à la fin d'une longue saison éprouvante,  quand les joueurs sont cramés, explique l'ancien international anglais Phil  Neville. D'un point de vue anglais, ce pourrait bien être la meilleure chose qui nous soit arrivée. On aurait une équipe fraîche comme jamais avant un Mondial ". Beaucoup plus fraîche que sous 50° !