Mexique Croatie 062014
Le Mexicain Oribe Peralta à la lutte avec le Croate Corluka | AFP - Javier Soriano

Le Mexique surclasse la Croatie

Publié le , modifié le

Dans un match âpre, le Mexique a finalement pris le dessus sur la Croatie 3 à 1 et se qualifie pour les 8e de finale du Mondial. Deuxième du groupe A derrière le Brésil, El Tri retrouvera sur sa route les Pays-Bas, dimanche prochain à Fortaleza.

Le bon match nul (0-0) obtenu mardi dernier face au Brésil, après sa victoire sur le Cameroun en ouverture (1-0) plaçait le Mexique dans une dynamique favorable. Avec 4 points au compteur, contre 3 pour ses adversaires, Le Mexique pouvait se satisfaire d'un nouveau match nul pour s'offrir un ticket en huitièmes de finale pour la sixième fois consécutive. A l'inverse, la survie des Croates ne tenait qu'à une victoire. 

Un match plein de "contacts"

Les Mexicains ont d'abord laissé passer l'orage qui s'est abattu sur leur surface dans un premier quart d'heure à sens unique, se contentant de répondre au défi physique imposé par leurs adversaires et de pousser les assauts. Mais à force d'attaquer, les Croates ont laissé des espaces dans lesquels leurs adversaires se sont empressés de plonger. La frustration s'est alors transformée en agressivité pour des Croates stériles et l'arbitre a eu bien du mal à faire retomber la température. Le directeur de jeu n'a pas non plus été exempt de tout reproche, lui qui a "oublié" de siffler un penalty flagrant à l'heure de jeu sur une main dans la surface de Srna, le capitaine croate, qui a stoppé une frappe de Guardado (64e).

Marquez, ce héros...

Et finalement la libération est venue du vétéran Rafael Marquez (72e, 1-0), le capitaine mexicain de 35 ans, buteur de la tête pour son quinzième match en Coupe du monde! C'était le début de la fin pour des Croates incapables de sortir la tête de l'eau, noyés par les vagues mexicaines qui déferlaient sur leur but. Guardado a ainsi enfoncé le clou en logeant un centre venu de la droite dans la lucarne du gardien croate (75e, 2-0).

Puis Javier Hernandez s'est chargé de finir le travail en reprenant de près un centre détourné de la tête par Marquez (82, 3-0). Les Croates se sont ensuite offert un petit cadeau de départ en infligeant à Guillermo Ochoa son premier but dans le Mondial, sur un tir de Perisic lancé magnifiquement par une talonnade en aveugle de Modric (87e, 3-1). Le cauchemar croate se terminait sur une énième faute, synonyme d'exclusion pour Ante Revic après une vilaine semelle (89e).

"C'est un des plus beaux jours de ma vie. Ca a été un rude combat, mais mon équipe s'en est sortie.", a pour sa part expliqué fou de joir le sélectionneur du Mexique Miguel Herrera.

Revivre le film du match 

Gilles Gaillard