Oribe Peralta (Mexique)
Oribe Peralta a ouvert le score pour le Mexique | GABRIEL BOUYS / AFP

Le Mexique domine le Cameroun 1-0

Publié le , modifié le

Le Mexique a parfaitement entamé sa Coupe du Monde en dominant le Cameroun (1-0) dans une rencontre marquée par deux nouvelles erreurs d'arbitrages. Les Camerounais ont semblé en manque de jus face à une équipe mexicaine qui a tardé à trouver la faille face à un Itandje inspiré.

Après la polémique née de la rencontre Brésil-Croatie, la performance du trio arbitral allait inévitablement être scrutée. Le moins que l’on puisse dire c’est que la première période n’a pas aidé à calmer l’ire des observateurs et des spectateurs. Giovani Dos Santos s’est vu refuser deux buts pour des hors-jeu inexistants. Un après une dizaine de minutes de jeu sur un centre parfait qu’il reprend du gauche, et un autre sur un corner avant la demi-heure de jeu qu’il reprend de la tête au second poteau après une déviation de la tête d’un joueur camerounais. Ce que l’arbitre assistant n’avait pas vu.

Itandje retarde la sentence

Côté camerounais aussi on s’est vu refusé un but mais celui-ci tout à fait logiquement. Les polémiques arbitrales mises à part, la première période a vu le Mexique dominer une équipe camerounaise qui s’est néanmoins bien défendue. Sous une pluie battante et une pelouse détrempée, les hommes de Miguel Herrera se créent plusieurs situations chaudes sur le but de Charles Itandje, l’ancien gardien du RC Lens. En face, les coéquipiers de Samuel Eto’o souffrent malgré une occasion énorme pour ce dernier sur une percée fabuleuse d’Assou-Ekoto sur son côté gauche. Malheureusement, le plus indomptable des Lions ne cadre pas.

La seconde période repart sur les mêmes bases avec une équipe du Cameroun qui s’en remet à Eto’o pour peser sur la défense adverse. Assou-Ekoto est même tout près d’ouvrir le score sur un coup-franc, obtenu par Eto’o, contré qui prend à contre-pied Ochoa avant de flirter avec le poteau.

Peralta trouve la faille

L’homme du match reste néanmoins Charles Itandje. Le portier africain s’interpose une nouvelle fois devant Peralta qui se présentait seul juste après le retour des vestiaires. Il s’incline finalement à la 61e minute sur une reprise du même Peralta après avoir remporté son duel face à Dos Santos. Abandonné par sa défense, Itandje ne peut rien.

Dès lors, la rencontre baisse largement en intensité. Les Camerounais sont toujours en difficulté quand il s’agit de se créer des situations dans la surface adverse. Samuel Eto’o est bien esseulé et ne trouve pas la solution. Il s'en faut de peu néanmoins que Moukandjo, lancé sur la droite de la surface ne trouve un partenaire dans l'axe à quelques minutes de la fin. C'était sans compter sur le sacrifice d''un défenseur mexicain. Le même Moukandjo est cette fois à la réception d'un centre d'Assou-Ekoto, décidément en vue, mais sa tête manque de puissance. Ochoa s'envole pour arrêter la reprise. Et un peu pour les photographes.

Le Mexique n'avait jamais battu d'équipe africaine en Coupe du Monde, c'est désormais chose faite. Le Cameroun devra se ressaisir face à la Croatie dans le match des battus.

Christophe Gaudot @ChrisGaudot