portrait Paul Le Guen Cameroun CAN 2010
Paul Le Guen, entraîneur du Cameroun | AFP - Gianluigi Gercia

Le Guen: "faire aussi bien" qu'en 1990

Publié le , modifié le

L'entraîneur français du Cameroun Paul Le Guen a assuré que son équipe avait "envie de faire aussi bien" au Mondial-2010 que sa glorieuse aïeule quart de finaliste du Mondial-90. Pour se faire, il faudra commencer par une victoire face au Japon, ce lundi, à Bloemfontein.

Comment abordez-vous votre première Coupe du monde ?
"C'est du bonheur, je ne boude pas mon plaisir. C'est un grand événement dans ma carrière. Et c'est un grand honneur aussi, même si ce n'est pas mon pays. Je ressens le poids des responsabilités. Il y a une énorme attente au Cameroun, on s'est en rendu compte lors de notre dernier passage. Mais tout a été mis en oeuvre pour que notre préparation soit bonne. Et on se présente avec tous nos atouts, avec un groupe équilibré qui peut être ambitieux. Les joueurs abordent l'événement avec sérénité mais en ayant conscience de leurs responsabilités".

Avez-vous bâti l'équipe autour d'Eto'o ?

"Eto'o est notre capitaine. C'est un joueur essentiel, la figure emblématique du football camerounais aujourd'hui. Mais il y aussi Geremi et Rigobert Song. Et ses coéquipiers ne doivent pas le regarder jouer".

Le Japon n'a pas brillé en préparation avec notamment un seul but marqué lors de ses cinq derniers matches.
"Je crois que ce n'est pas très important. Ce sont uniquement des matches amicaux. J'ai regardé toutes leurs rencontres, et ils ont bien joué contre l'Angleterre notamment. Ces résultats ne sont vraiment pas importants à mes yeux. C'est une bonne équipe, bien organisée. On sait que cela va être dur".

Vous pensez que l'équipe actuelle peut faire aussi bien que celle de 1990 ?
"L'objectif, c'est d'aller le plus loin possible. Et on nous a suffisamment parlé des anciens de 90 pour avoir envie de faire aussi bien".

Roger Milla, la star des anciens de 90, a récemment critiqué Eto'o, estimant qu'il n'avait pas encore répondu aux attentes en sélection. Cela pourrait le déstabiliser ?
"Eto'o est un champion, il sait quels sont ses intérêts et ceux du Cameroun, sur quoi il doit se concentrer. Très honnêtement, je ne me suis pas posé cette question, cela me semble évident qu'il aura évacué ça".

AFP