Allemagne - 2009 - Equipe nationale
Allemagne - 2009 - Equipe nationale | AFP - Li xin

Le groupe D à la loupe

Publié le , modifié le

Certainement l'une des poules les plus homogènes, le groupe D pourrait réserver de belles surprises. Partant du postulat que l'Allemagne est favorite pour finir en tête de sa poule, la lutte pour la deuxième place se jouera entre la Serbie, le Ghana voire l'Australie. Chacune de ces formations attend de prendre une nouvelle dimension durant l'exercice 2010, le premier sur le continent africain.

Le favori

L'Allemagne : Toujours présente lors des rendez-vous importants, la Manschaft ne devrait pas rencontrer de difficultés pour sortir de son groupe. Largement favorite des phases de poules, l'Allemagne sera en lice pour une quatrième couronne mondiale, la première depuis l'exercice de 1990. Même si elle ne s'est plus imposée, elle affiche une régularité incroyable depuis trente ans en Coupe du monde. Les chiffres parlent d'eux-mêmes : depuis 1982, elle a toujours accédé au moins aux quarts de finale. Un palmarès colossal, si l'on considère le relatif déclin du début des années 2000.Autant dire qu'une contreperformance dès le premier tour serait un drame national. Cette année, le sélectionneur Joachim Low a dû composer sans Michael Ballack, touché aux ligaments et remplacé à son poste de capitaine par Arne Friedrich. A noter que les membres de la Manschaft ont la particularité de tous évoluer en Bundesliga. L'esprit patriote ?

L'outsider

Le Ghana : L'Allemagne certainement destinée à la première place du groupe, le Ghana sera vraisemblablement le concurrent le plus sérieux pour la seconde place qualificative. Si le Ghana est moins bien référencée que l'Australie ou la Serbie au classement Fifa, il est envisageable que la première Coupe du Monde sur le sol africain décuple ses ambitions. Après un huitième de finale prometteur en 2006, seulement éliminés par le Brésil (0-3), les Blacks Stars attendent confirmation de cet exercice 2010. Ils tiendront l'occasion de se jauger après une Coupe d'Afrique des Nations convaincante où ils avaient atteint la finale, défaits par l'Egypte.

La star

Miroslav Klose : A 31 ans, Miroslav Klose participera à son troisième mondial. Troisième buteur le plus prolifique de l'histoire de la sélection allemande avec 48 réalisations et meilleur buteur de la Coupe du Monde 2006, avec 5 buts en 7 matchs, il sera vraisemblablement l'homme à suivre durant cette édition en Afrique du Sud. Moins saignant cette saison avec le Bayern Munich, simplement auteur de 3 buts, il reste cependant la valeur sûr de sa formation lors des rendez-vous importants.

La promesse

Milan Jovanovic (Serbie) : A 29 ans Milan Jovanovic disputera son premier mondial. Arrivée dans la sélection serbe en 2007, il a depuis gagné une place de titulaire et inscris neuf buts. C'est notamment lui qui a offert le 10 octobre la qualification à son pays en inscrivant un doublé face à la Roumanie (5-0). Déjà prometteur, Jovanovic a pris un tout autre statut cette saison en remportant le 56e Soulier d'Or belge avec le Standart de Liège. Des performances qui lui ont ouvert les portes de la Premier League. L'année prochaine, l'avant-centre serbe évoluera à Liverpool.

L'affiche

Serbie – Ghana (le 13/06 à Pretoria, 16h00) : Ce sera leur premier match de la compétition et pourtant il sera certainement déjà décisif. Face à l'armada allemande, la Serbie et le Ghana ne peuvent se permettre de perdre des points. Les deux formations, certainement en lutte pour la deuxième place qualificative, joueront un face-à-face à couteaux tirés. Pour l'anecdote, l'entraîneur serbe de la formation africaine, Milovan Rajevac retrouvera son équipe nationale à cette occasion. Face à eux, la Serbie affiche clairement ses intentions. Premiers du groupe 7, devant la France, lors de la phase qualificative, les Serbes ont développé un niveau de jeu très impressionnant sous la houlette de Radomir Antic. S'ils n'ont jamais dépassé le stade des huitièmes de finale, en 1998 (à l'époque sous les couleurs de la Yougoslavie), les Serbes peuvent aisément prétendre à sortir des phases de poule.