Noël Le Graët
Le président de la FFF, Noël Le Graët | AFP - FRANCK FIFE

Le Graët: "J'ai eu peur"

Publié le , modifié le

Le président de la Fédération française de football (FFF), Noël Le Graët estime, au lendemain de la victoire des Bleus en Biélorussie, que "si on joue les barrages comme on a joué la deuxième période, je pense qu'on ira au Brésil". Mais il avoue avoir "eu peur", et se montrer "plus confiant maintenant que mardi à la pause".

- Quel est votre état d'esprit au lendemain de ce match un peu fou contre  le Belarus ?
Noël Le Graët:
"Quand les groupes ont été faits et que l'on a vu qu'il y avait  l'Espagne, tout le monde a dit que deuxièmes, ce serait très bien. On y est, ou  quasiment. On a fait une première période catastrophique, c'est vrai. Mais si  l'on joue les barrages comme on a joué la deuxième période, je pense qu'on ira  au Brésil. Je suis plus confiant maintenant que mardi à la pause. Mais il faut  prendre les choses par étapes et Didier Deschamps a maintenant deux matches  pour bien préparer ces barrages. J'ai eu peur, mais je crois que si l'équipe de  France n'avait pas de capacités morales, elle ne serait pas revenue. Le fait  qu'ils ne se soient pas affolés et qu'ils aient beaucoup marqué, ce sont de  bons signes. Et Ribéry a confirmé qu'il est un très grand joueur. On n'a pas  été rassurants à 100%, mais je crois en eux."
   
- Nasri et Ribéry buteurs, Evra dont le discours a apparemment été  important. C'est le retour en grâce de tous les bannis d'hier...
N.L.G.:
"Je n'étais pas dans le vestiaire, mais je sais qu'Evra est très proche  de ses coéquipiers. Il les a rassurés. C'est un gagneur, qui est titulaire et  souvent capitaine avec Manchester United. C'est quelqu'un de remarquable. Vous  parlez de +sales gosses+ mais les sales gosses qui jouent bien au foot, j'aime  assez. On a eu un bel été avec nos jeunes. Les équipes de France jouent bien et  se comportent bien. Des joueurs ont été sanctionnés, leurs suspensions sont  terminées, je crois qu'à un moment, il faut arrêter."
   
- Que pensez-vous de la situation de Karim Benzema ?
N.L.G.:
"Je pense que ça peut être une bonne leçon pour lui. Pour moi, c'est un  joueur énorme mais il est coincé quelque part en équipe de France. Je ne sais  pas pourquoi, pourtant, il aime vraiment ça. Il reviendra. Et peut-être que de  voir ses copains gagner va lui donner encore plus envie."

AFP