Ghana joie drapeau 062010
Les Ghanéens Paintsil et Ayew iront ensemble en huitièmes de finale du Mondial | AFP - GABRIEL BOUYS

Le Ghana représentera l'Afrique

Publié le , modifié le

Le continent africain peut souffler, il aura bien un représentant en huitièmes de finale de la Coupe du monde 2010. Malgré sa défaite 1-0 contre l'Allemagne, le Ghana termine à la 2e place du groupe D et obtient son billet. C'est mérité pour des Black Stars qui ont tenu la dragée haute à la Mannschaft. Les Allemands ont eux assuré le service minimum grâce à un but somptueux d'Özil.

En tête avant le dénouement de cette poule, le Ghana pouvait tout perdre au bout des 90 dernières minutes. Si les Ghanéens ont reculé d'une place au classement final, l'essentiel est là, une qualification pour les huitièmes de finale, la seule pour les équipes africaines dans ce Mondial. Au coup d'envoi, la pression était sur les épaules allemandes, condamnées à s'imposer pour s'assurer une place au prochain tour. Poussée par tout un peuple, la Mannschaft attaquait le match pied au plancher par Cacau (3e), Podolski (7e) et ce diable d'Özil (24e). Les Black Stars faisaient le dos rond un petit quart d'heure avant de monter au créneau. La fête à Neuer était ouverte ! Malheureusement pour les Ghanéens, la réussite faisait défaut à Ayew, Tagoe et Gyan, les principaux artificiers de la sélection. Et quand le Rennais Gyan pensait marquer, il trouvait Philip Lahm sur sa ligne de but (26e).

Surprise par la réaction ghanéenne et le duel raté par Asamoah (51e), la Mannschaft peinait à perforer le bloc adverse. On commençait à s'endormir quand Özil sonnait le réveil des troupes. Un beau contrôle. Une demi-volée. La lucarne (60e) ! Le Ghana réagissait sur une géniale inspiration de Gyan qui talonnait pour Ayew. Une nouvelle le capitaine courage Lahm se sacrifiait pour sauver l'Allemagne (66e). Avec une oreille du côté d'Australie – Serbie, les deux équipes terminaient tranquillement la rencontre. Il s'en fallait pourtant d'un petit but serbe dans les arrêts de jeu pour stopper le rêve ghanéen. Ce ne sera pas le cas. C'est le deuxième huitième de finale pour le Ghana en deux participations. En 2006, la marche était trop haute face au Brésil (0-3). Quant sera-t-il en 2010 contre les USA ?

Joachim Löw (sélectionneur de l'Allemagne): "C'est un match d'une incroyable intensité, et on n'a pas fait tout ce qu'on voulait faire. Il était facile de voir qu'il y avait une pression énorme sur les deux équipes. Si on avait concrétisé quelques occasions plus tôt, ça aurait fait du bien à mes joueurs, mais je leur ai dit à la mi-temps, quand on rate, il faut mettre au fond l'occasion suivante. L'essentiel c'est de se qualifier. Maintenant l'Angleterre: c'est une super rencontre. On s'en réjouit".

Mesut Özil (attaquant allemand): "On savait que ce serait très dur contre le Ghana. On a dû se battre jusqu'au bout. Notre prochain adversaire? Ca nous est égal, on n'a peur de personne. On savait que les matches à élimination directe commençaient aujourd'hui pour nous. A partir de maintenant on doit gagner tous nos matches, et on est prêt pour ça".