Ghana Australie Addy Wilkshire duel 2010
Wilkshire (Australie) tente de contrer Addy (Ghana) | AFP - Adrian Dennis

Le Ghana prend une option

Publié le , modifié le

Le Ghana et l'Australie ont fait match nul 1 à 1, au stade Royal Bafokeng de Rustenburg, lors de la 2e journée du groupe D du Mondial. Les Ghanéens, menés au score après un but de Brett Holman (11e), ont réussi à égaliser sur un penalty par Asamoah Gyan (25e), consécutif à une main de l'attaquant australien Harry Kewell sur sa ligne de but. Cette action a valu un carton rouge au joueur de Galatasaray. Le Ghana n'a besoin que d'un point pour se qualifier.

Les Australiens, qui devaient absolument s'imposer pour viser, prenaient d'emblée les choses en mains. Les Ghanéens semblaient fébriles et commettaient quelques erreurs techniques inhabituelles. L'Australie ouvrait d'ailleurs la marque dès la 11e minute. Un coup franc puissant de Mark Bresciano était mal repoussé par Kingson, le portier adverse, et repris à bout portant par l'opportuniste Brett Holman (0-1).

Après ce coup du sort, le Ghana réagissait. Un tir d'Ayew faisait ainsi passer un frisson dans l'arrière garde aussie (20e). Les Blacks Stars commençaient à exercer un bon pressing sur le milieu adverse et les Socceroos peinaient à trouver des solutions. Une belle percée de Gyan suivie d'un tir dévié montrait l'envie retrouvée des Africains. La délivrance survenait à la 24e minute: Ayew se démenait pour récupérer un ballon côté droit dans la surface et centrait en retrait pour Mensah qui tirait en force sur…la main de Kewell, placé sur la ligne de but en position de dernier défenseur. Monsieur Rosetti expulsait l'attaquant de Galatasaray au grand mécontentement des joueurs australiens s'estiment victimes d'une double peine. Asamoah Gyan ne tremblait pas pour égaliser en prenant Schwarzer à contre-pied sur le penalty (1-1, 25e).

Les Ghanéens manquaient même de doubler la mise dans la foulée mais Tagoe décidait de tenter sa chance plutôt que de décaler Gyan, démarqué dans la surface. Le match avait subitement changé d'âme. Les Blancs campaient nettement dans la moitié de terrain adverse. Peu avant la pause, Addy séchait Bresciano et écopait d'un carton jaune mérité. Cela aurait pu être pire pour le jeune milieu du Bechem Chelsea. Trois minutes plus tard, Boateng obligeait Schwarzer à une belle parade. Les deux équipes regagnaient les vestiaires sur un score de parité (1-1).

Dès l'entame du deuxième acte, Boateng contraignait Schwarzer à se coucher sur un tir vicieux (49e). Entreprenants, volontaires, habiles ballon au pied, les Blacks Stars dominaient territorialement ce début de seconde période sans pouvoir totalement déséquilibrer la défense –renforcée- d'en face. Gyan et Boateng s'essayaient de loin, sans réussite. Peu après l'heure de jeu, une contre-attaque rondement menée des Australiens se terminaient par une tête au dessus de Chipperfield (remplaçant de Bresciano) pourtant idéalement placé. Dans la minute suivante, Boateng débordait et centrait fort devant la cage aussie mais personne ne pouvait reprendre le cuir (68e). Les hommes du Serbe Milan Rajevac tentaient de porter l'estocade mais Gyan ouvrait trop son pied sur une frappe du gauche.

Le match s'emballait et les Australiens se montraient dangereux en contre, Kingson sauvait la patrie devant Wilkshire, bien décalé par le remuant Chipperfield. Le match devenait heurté et les actions se faisaient plus rares dans le dernier quart d'heure. Les dernières offensives des Jaune et Vert restaient veines et le Ghana tenait un précieux match nul (Jonathan Mensah manquant même la tête de la gagne à la 90e avant que Owusu-Abeyie ne voit son tir puissant dévié par Schwarzer). Les Blacks Stars pourront se contenter d'un match nul face à l'Allemagne pour être certains d'accéder aux huitièmes de finale alors que l'Australie est virtuellement éliminée, sa différence de buts s'avérant rédhibitoire avant son match contre la Serbie lors de l'ultime journée.