Un supporter du Ghana
Les supporters ghanéens ont répondu présent. | AFP - FRANCK FIFE

Le Ghana, dernier étendard de l'Afrique

Publié le , modifié le

Comme le Cameroun en 1990, et le Sénégal en 2002, le Ghana atteint les quarts de finale de la Coupe du monde. Mais pour la première compétition organisée sur le sol africain, les Eagles vont bénéficier d'un soutien très important. Même le Comité d'organisation, qui doit pourtant rester neutre, a affiché sa préférence avant de défier les Uruguayens, tombeurs des Sud-Africains en poule...

L'Afrique du Sud a trouvé son chouchou. Après l'élimination des Bafana Bafana, le choix n'a pas été très compliqué. Seule équipe du continent à avoir franchi le 1er tour, le Ghana reçoit le soutien de tout un pays. Au lendemain de sa qualification, la presse est unanime, parlant de "fierté africaine". Les partis politiques sont également heureux, comme le si symbolique Congrès national africain (ANC), le partie de Nelson Mandela, qui rend hommage à des joueurs qui ont "sauvé l'image du continent africain dans ce tournoi. Vous êtes notre fierté". Le puissant syndicat COSATU a trouvé un autre élément pour rassembler les Sud-Africains derrière les Black Stars: "On a besoin de se venger des Uruguayens qui ont humilié les Bafana Bafana. Rien de plus, rien de moins: l'Uruguay doit partir ! Viva les Black Stars", indique le communiqué.

Même le Comité d'organisation du Mondial (LOC) est sorti de sa neutralité pour afficher sa préférence: "Même si nous organisons ce Mondial pour toutes les équipes participantes, nous sommes très heureux qu'une équipe africaine soit encore là, et que le Ghana porte très haut le drapeau africain (...). Nous leur souhaitons bonne chance contre l'Uruguay", a déclaré son porte-parole, Rich Mkhondo. Milovan Rajevac, le sélectionneur serbe du Ghana, voit même un soutien beaucoup plus large: "Le Ghana est soutenu dans le monde entier, pas seulement en Afrique", a-t-il déclaré dans l'euphorie du succès sur les Etats-Unis.

Avec leur technique et leur vivacité, les Ghanéens rêvent de devenir la première équipe d'Afrique à s'ouvrir les portes des demi-finales. Histoire de marquer un peu plus cette premier Coupe du monde en Afrique.