Frank Lampard Angleterre Joel Cambell Costa Rica
Frank Lampard (Angleterre) au duel avec Joel Cambell (Costa Rica) | GUSTAVO ANDRADE / AFP

Le Costa Rica contient l'Angleterre

Publié le , modifié le

Le Costa Rica, qui a contraint une Angleterre déjà éliminée au match nul (0-0), a assuré sa première place dans le Groupe D devant l'Uruguay, tombeuse de l'Italie (1-0). Les Costa Riciens, extrêmement sereins et solides à Belo Horizonte, ont confirmé l'excellente impression laissée lors du premier tour et affronteront en huitièmes de finale le deuxième du Groupe C.

L'Angleterre, éliminée dès les phases de poules (une première depuis la Coupe du monde 1958) avait promis une sortie digne et une réaction d'orgueil. Elles ne sont jamais vraiment venues. La faute, principalement à une équipe du Costa Rica parfaitement en place, mais aussi à un manque criant de percussion devant. En dépit de quelques fulgurances de Ross Barkley, le jeune prodige d'Everton, l'équipe de Roy Hodgson manquait trop de talent dans ses lignes offensives pour espérer aller plus loin. Largement remanié, avec notamment le retour de Frank Lampard au milieu alors que Rooney et Gerrard prenaient place sur le banc, le onze anglais butait d'abord sur des Costa Riciens que deux victoires en autant de matchs avaient clairement mis en confiance. 

Sturridge malheureux

Dès la 3e minute, une frappe de Campbell, détournée par Cahill, était tout proche de tromper Foster, remplaçant de Joe Hart. La formation aux Trois Lions ripostait bien, par Sturridge, mais le tir de l'attaquant de Liverpool flirtait avec le montant gauche de Navas (11e). Plus tard, c'était Borges qui, sur coup-franc, obligeait le portier anglais à détourner le ballon sur sa barre (23e). En seconde période, les Anglais parvenaient à imposer un peu plus leur puissance physique à la technique sud-américaine mais la maladresse de Sturridge (49, 69e) les pénalisait à la finition.

Rooney, appelé pour le dernier quart d'heure, apportait bien sa touche d'un lob en finesse mais Navas, excellent tout au long du match, claquait la tentative juste au dessus de sa transversale (80e). L'Angleterre quitte donc la Coupe du monde sur un triste 0-0 et doit maintenant se sérieusement remettre en questions. Le Costa Rica, lui, poursuit l'aventure. Qui aurait cru qu'il sortirait en tête du "groupe de la mort" ? 

Julien Lamotte