Cérémonie concert Soweto Mondial 2010 06 2010
C'était la fête dans le stade Orlando de Soweto à la veille des premiers matches du Mondial | DR

Le bal du Mondial est ouvert

Publié le , modifié le

Ils étaient des milliers à se masser aux portes du stade Orlando de Soweto pour assister à la grande fête précédant la première journée de compétition de la Coupe du monde. Shakira, les Black Eyed Peas, Alicia Keys et de nombreux artistes africains se succèdent sur la scène pour placer ce premier Mondial sur la terre d'Afrique sur de bons rails. Sepp Blatter, président de la FIFA, et Jacob Zuma, président de l'Afrique du Sud, étaient présents.

"L'Afrique du Sud montre qu'elle est capable d'accueillir n'importe quelle compétition mondiale". C'est par ces mots que Jacob Zuma, le président de l'Afrique du Sud, a lancé la soirée festive dans le stade de Soweto. "Je vous demande de montrer la même unité pour l'ensemble de cette compétition. L'Afrique du Sud est l'écrin de cette compétition". Quant au président de la FIFA Sepp Blatter, également présent sur scène, il rappelait que son instance était "très fière de se retrouver en Afrique du Sud. Le football, c'est lier les gens ensemble, le foot, c'est aussi la musique, le rythme". Un message reçu parfaitement par les spectateurs, et par les artistes qui se sont succédés, à commencer par les Black Eyed Peas, premiers à faire monter les degrés avec un medley de leurs plus grands succès.

Shakira et l'hymne officiel de la compétition "Waka Waka"(C'est au tour de l'Afrique) avec le groupe de pop sud-africainFreshlyground, ajoutant quelques pas africains à ses fameuxdéhanchements, était également de la partie. Son compatriote Juanes, les Américains Alicia Keyset John Legend sont également de la partie, aux côtés de vedettesafricaines comme la Béninoise Angélique Kidjo, les Maliens Amadou etMariam ou le Soweto Gospel Choir. A l'autre extrémité du pays, la ville du Cap a également lancé les festivités. Des milliers de personnes se sont pressées à l'ouverture du fan park de "Grand Parade", la place de la mairie où Nelson Mandela avait prononcé son premier discours d'homme libre en 1990.

Avant le premier coup de sifflet de la compétition, vendredi, pour le match entre l'Afrique du Sud et le Mexique, c'est un spectacle d'une demi-heure avec 1500 artistes qui se déroulera à Soccer City. Le départ d'un mois où les caméras du monde entier seront braqués sur l'Afrique du Sud. Cette ambiance de fête a été rapidement mise à mal par l'annonce de la mort de l'arrière petite-fille de Nelson Mandela, qui a été tuée lors d'un accident de la route à l'issue du concert de Soweto. "Une seule voiture a été impliquée et personne d'autre n'a été blessée", a indiqué la Fondation Mandela dans un communiqué. La petite fille n'était âgée que de 13 ans. Le chauffeur de la voiture, considéré comme responsable de l'accident,a été arrêté et devrait être inculpé d'homicide, a annoncé la police. Une disparition qui va forcément alourdir l'ambiance de la cérémonie d'ouverture et du match entre l'Afrique du Sud et le Mexique, auxquels devait assister Nelson Mandela.