Australie serbie 062010
L'Australie a dominé la Serbie 2-1 | AFP

L'Australie sauve l'honneur

Publié le , modifié le

La formation australienne qui avait été humiliée (4-0) par l'Allemagne, a battu son homologue serbe 2-1, mais ce résultat n'arrange ni l'un ni l'autre, les deux équipes étant éliminées suite au succès de l'Allemagne sur le Ghana 1-0.

Jusqu'à présent, les deux sélections ne s'étaient encore jamais rencontrées en compétition. Au coup de sifflet de l'arbitre Uruguayen Jorge Larrionda, Serbes comme Australiens pouvaient se qualifier, mais tout dépendait de l'autre rencontre opposant le Ghana à l'Allemagne.

A la 6e minute, Krasic s'illustrait le premier sur une frappe stoppée par Schwarzer. Les Serbes assiégeaient littéralement le camp australien. Ce même Krasic, admirablement bien servi par Stankovic, s'élançait des 30 mètres pour un face à face avec le gardien australien, mais la frappe de l'attaquant du CSKA Moscou passait largement au-dessus du cadre (12e).

Les hommes de Radomir Antic qui avaient terminé en tête du groupe de qualification dans lequel se trouvait la France, pressaient toujours, alors que les Australiens ne se montraient guère menaçants sur leurs rares contres. Tout le banc serbe se levait à la 23e, lorsque Ivanovic plaçait un tir à bout portant, mais la main ferme de Schwarzer déviait le ballon.

A la demi-heure de jeu, les spectateurs du Mbombela Stadium manquaient d'assister à un coup de théâtre lorsque sur un centre repris de la tête par Cahill, le ballon passait de peu à côté des cages serbes. A la 37e, le public serbe y croyait cette fois lorsque l'insaisissable Krasic trompait le gardien australien, mais là encore, la joie était de courte durée en raison du hors-jeu de l'attaquant.

En début de deuxième période, les Australiens tentaient de reprendre le jeu à leur compte et sur un coup franc excentré côté gauche, Zigic manquait de peu de dévier le ballon dans ses propres buts (46e). Sept minutes plus tard, l'attaquant de Valence contrôlait de la poitrine et enchaînait par une frappe tendue qui volait au-dessus de la barre transversale.

Une faute de Ninkovic donnait la possibilité aux Australiens de porter le danger sur les cages adverses mais, Stojkovic veillait au grain et repoussait la frappe de Bresciano (59e). Cette fois, les mouches avaient changé d'âne, et c'était désormais le camp serbe qui se voyait assiégé. Et ce que craignaient les Serbes arrivait, lorsque Cahill ouvrait le score d'une tête piquée à la suite d'un service parfait de Neill (1-0, 69e).

Les Serbes visiblement sonnés par ce but, allaient céder une deuxième fois quatre minutes plus tard sur un but de Holman, qui, n'étant pas pressé par la défense, trouvait le temps d'avancer et d'armer une frappe qui trompait le portier serbe (2-0, 73e). A ce moment de la rencontre, cet avantage ne changeait guère la situation car l'Allemagne et le Ghana restaient virtuellement qualifiés. Surtout, l'Australie devait se ronger les ongles en repensant à leur large défaite 4-0 face à l'Allemagne…

Les hommes de Radomir Antic trouvaient néanmoins les ressources pour réduire le score à 2-1, en profitant d'une grossière erreur de Schwarzer qui repoussait une frappe de Tosic, mais le ballon arrivait dans les pieds de Pantelic qui ne se privait pas pour marquer (84e, 2-1). Dans la minute suivante, Pantelic pensait avoir remis les pendules à l'heure mais son but était refusé pour une position de hors-jeu. L'attaquant serbe se procurait une dernière occasion dans les toutes dernières secondes, mais en vain, et la qualification s'envolait pour les deux équipes.

Romain Bonte