Griezmann

L'Australie en hors d'oeuvre pour les Bleus

Publié le , modifié le

L'équipe de France, qui fait partie des nations candidates à la victoire finale, commence sa Coupe du monde samedi à Kazan, par une mise en bouche à priori à sa portée. Face à un adversaire contre lequel ils n'ont plus perdu depuis 2001, les hommes de Didier Deschamps auront cependant tout à perdre en cas de faux pas.

Finies les oppositions de ces dernières semaines, qui avaient pour objectif de sélectionner des individualités et de constituer un collectif. Finis les certitudes nées de certaines rencontres, et les doutes engendrés par d'autres résultats moins favorables. Les Français entrent de plain-pied dans la compétition, et désormais, il n'y a plus de place pour les atermoiements. Heureusement pour eux, ils ont hérité d'un groupe largement à leur portée, et devraient au moins franchir ce premier tour. Une élimination prématurée serait un vrai échec.

Les Français favoris

Pour bien entamer la série  à venir, les Bleus seraient donc bien inspirés de s'imposer tranquillement samedi face à l'Australie. C'est à dire sans se faire peur comme cela a souvent été le cas. Pour cela, Deschamps compte évidemment sur le talent de ses attaquants. Griezmann, Giroud et MBappé sont très attendus dans leurs rôles de dynamiteurs et on attend d'eux qu'ils fassent la différence. Encore faut-il que les milieux, tant dans la récupération que dans l'animation du jeu, fassent davantage montre de détermination que lors des dernières sorties: on pense notamment à Paul Pogba. Et que la défense, Lloris en tête, se révèle moins fébrile.

Les joueurs de Deschamps ont tiré les enseignements de leurs dernières rencontres, après les avoir analysées, et ils ont travaillé en conséquence. Ils se disent prêts et plutôt confiants.  Et  sont logiquement favoris. Mais ils ne prennent pas pour autant leurs adversaires à la légère. Pourtant, même si le football australien a connu un véritable développement et continue de grandir, il manque encore de reconnaissance et  d'expérience et donc, son équipe nationale reste, sur le papier, bien inférieure à l'équipe de France. Mais les Socceros savent qu'il faut profiter de cet événement, et de la fenêtre d'exposition qu'il permet pour tenter l'exploit. Ils ont même avoué avoir mis en place "une stratégie" et les "capacités" pour contrer la France.

L'aventure dans une compétition, et l'histoire qui en résulte, dépendent souvent de la qualité de l'entrée en matière; le première match est toujours très important. les Bleus savent donc ce qu'il leur reste à faire. 

Christian Grégoire

Coupe du Monde de Football