Mondial Argentine Higuain Aguerro Messi
Gonzalo Higuain | AFP - Roberto Schmidt

L'Argentine sous pression

Publié le , modifié le

L'Argentine entame son opération rachat, après sa médiocre Copa America, en recevant vendredi le séduisant Chili en ouverture des qualifications au Mondial-2014 au Brésil, tandis que l'Uruguay, vainqueur de cette Copa, démarrera contre la modeste Bolivie.

En plus du Brésil, qualifié en tant que pays organisateur, les quatre premiers de la poule sud-américaine (9 équipes) obtiendront leur billet pour la Coupe du monde, et le 5e disputera un barrage contre une équipe asiatique. L'affaiblissement présumé du niveau de la poule en raison de l'absence du Brésil de ces qualifications se trouve compensée par une compétitivité renforcée dans le continent, comme la dernière Copa l'a démontré, avec des outsiders habituels demi-finalistes (Pérou et Venezuela) et du beau jeu qui se précise chez certaines équipes (Colombie, Chili). "Le Chili est dans la meilleure forme de son histoire, l'Uruguay dans sa meilleure période depuis trente ans, et la Colombie, le Venezuela, le Paraguay et l'Equateur ont progressé. Tout est équilibré dans ces éliminatoires", a résumé le sélectionneur de l'Argentine, Alejandro Sabella.

Traumatisée par son élimination dès les quarts de finale du tournoi continental organisé chez elle en juillet, l'Albiceleste a intronisé Sabella, qui a déjà pris quelques décisions: il a écarté le caractériel Tevez, les frères Milito et les vétérans Zanetti et Cambiasso. Il a aussi confié le brassard de capitaine à Messi.Hormis le double affrontement contre le Brésil en septembre, qui ne concernaient que les joueurs locaux (0-0, 0-2), l'Albiceleste de Sabella reste sur deux succès en amicaux (1-0 contre le Venezuela, 3-1 face au Nigeria). Mais plus que les résultats, l'important résidait dans le niveau presque barcelonais affiché par Messi, auteur de deux passes décisives et à l'origine d'un troisième but. Sabella peut aussi compter sur Pastore, en très grande forme avec son nouveau club, le Paris SG (5 buts et 2 passes décisives en 7 matches de championnat). Mais pas sur Agüero (forfait), tandis que le gardien Romero est incertain.

L'entrée en lice de l'Argentine permettra aussi de se jauger, en raison de la valeur de l'adversaire: le Chili présente une des équipes les plus enthousiasmantes du continent. Il devra cependant faire sans son atout offensif N.1, Alexis Sanchez (blessé). L'Uruguay se présentera avec le même groupe qu'à la Copa, emmené par le duo Suarez-Forlan et le capitaine Lugano, avec un Cavani rétabli et efficace avec Naples. La Celeste affronte la Bolivie, peut-être l'équipe la plus faible. Face à l'Equateur, le Venezuela est gorgé d'ambitions après sa demi-finale de Copa et rêve d'un premier Mondial. Le Pérou aussi veut poursuivre sur sa lancée, face au Paraguay, finaliste insolite de la Copa (au terme de cinq nuls) qui sera privé de son gardien et capitaine Villar.

Le programme
Vendredi 7 octobre
       (21h05): Equateur - Venezuela (à Quito)
       (19h00): Uruguay - Bolivie (à Montevideo)
       (23h10): Argentine - Chili  (à Buenos Aires)
       Samedi
       (01h15): Pérou - Paraguay (à Lima)
Mardi 11 octobre
       (20h00): Bolivie - Colombie (à La Paz)
       (22h45): Chili - Pérou (à Santiago)
       (23h45): Paraguay - Uruguay (à Asuncion)
Mercredi 12 octobre
       (00h50): Venezuela - Argentine (à Puerto La Cruz)

AFP