L’Argentine sort la Belgique (1-0)

L’Argentine sort la Belgique (1-0)

Publié le , modifié le

L’Argentine s’est qualifiée pour les demi-finales de la Coupe du monde en battant sans convaincre une décevante Belgique (1-0) grâce à un but de Gonzalo Higuain (8e) dans la magnifique enceinte de Brasilia. Les Argentins, qui disputeront leur 5e demie, affronteront mercredi le vainqueur du dernier quart de finale opposant les Pays-Bas au Costa Rica. C’est la première fois depuis 1970 qu’il y a donc deux pays sud-américains dans le dernier carré.

Les partenaires de Leo Messi poursuivent leur route dans ce Mondial brésilien même s’ils ne parviennent toujours pas à dégager une impression de facilité. Face à un adversaire médiocre, les hommes d’Alejandro Sabella se sont contentés de quelques éclairs et de leur grinta habituelle pour assurer l’essentiel. Avec huit buts marqués en cinq matches, ils ne font rêver personne mais leur défense, qui semble parfois friable, n’a encaissé que trois buts.

Higuain lancé l'Argentine

Dès la 3e minute, l’Argentine se procurait la première occasion du match : Messi décalait superbement Lavezzi sur le côté gauche, le Parisien accélérait et centrait devant le but en direction d’Higuain, mais le ballon était dégagé in extremis par la défense belge, Vincent Kompany en l’occurrence.

La deuxième opportunité était la bonne pour les Gauchos : Messi amusait la galerie en milieu de terrain en donnant une belle leçon de conservation de balle avant de décaler Di Maria sur la droite. L’ouverture contrée du Madrilène parvenait à Higuain qui se retournait instantanément pour tromper Courtois d’un tir imparable à ras du poteau (1-0, 8e). Le 5e but en Coupe du monde de l’attaquant de Naples après ses 4 de 2010.

Décevante Belgique

La Belgique réagissait sur une frappe du gauche dévissée signée De Bruyne (14e). Puis par un tir puissant de Witsel qui obligeait Romero à une belle parade (26e). Deux minutes plus tard, Messi alertait Di Maria d’une merveille de passe en profondeur, mais celui-ci voyait son tir du gauche contré par Kompany, vigilant sur ce coup.

Juste après, Di Maria sortait, ressentant une douleur à la cuisse. Il était remplacé par le joueur de Benfica Enzo Perez. Un vrai coup dur pour l’Albiceleste qui perdait un élément précieux, véritable poumon de l’équipe capable de scorer comme de donner des passes décisives tout en effectuant un gros travail de replacement.

Cinq minutes avant la pause, Leo Messi enlevait trop un coup-franc idéalement placé dans l’axe à 20 mètres du but. Les Argentins géraient la rencontre à leur guise tandis que les Belges décevaient sous le chaud soleil de Brasilia. Ils revenaient aux vestiaires avec ce court avantage (1-0).

Les Argentins sans forcer

Dès l’entame de la seconde période, Un tir d’Higuain dévié par Van Buyten passait de peu à côté de la cage de Courtois, pris à contre-pied (51e). Cinq minutes plus tard, l’avant-centre de l’Albiceleste s’offrait une superbe percée en plein cœur de la défense adverse : petit pont sur Kompany et tir puissant qui touchait la barre transversale avant de passer au dessus. L’Argentine venait de rater le K.O malgré les encouragements ininterrompus de ses fidèles supporters.

Les Diables Rouges réagissaient enfin sur une tête de Fellaini après un bon centre de Vertonghen, mais au dessus (61e). A un quart d’heure de la fin, un coup-franc excentré de Mertens passait un bon mètre à côté de la cage argentine. La fin de match était tendue pour les Argentins qui reculaient de plus en plus. Mais ils parvenaient finalement à résister aux ultimes assauts belges, à la plus grande joie de leurs extraordinaires fans, Messi manquant même le but du K.O. dans les arrêts de jeu (face à face perdu devant Courtois après un contre express).

Grégory Jouin @GregoryJouin