Argentine
Les joueurs argentins Paolo Dybala et Angel Di Maria | AFP - JUAN MABROMATA

L'Argentine fait du surplace, le Brésil se reprend, le Chili et l'Uruguay engrangent

Publié le , modifié le

Après sa défaite surprise contre l'Equateur (0-2) lors de son premier match des éliminatoires pour le Mondial 2018, l'Argentine n'a pu faire mieux que match nul contre le Paraguay (0-0). Les hommes de Tata Martino ne comptent qu'un seul point après deux matches. Battu au Chili (0-2), le Brésil s'est bien repris en dominant le Vénézuela. Ces éliminatoires de la zone Amsud sont dominés par l'Uruguay, le Chili et l'Equateur qui comptent deux victoires chacun. La Celeste a surclassé la Colombie (3-0), tandis que la Roja s'est débarrassé du Pérou (4-3).

Les éliminatoires de la zone Amsud pour le Mondial 2018 sont encore longs, mais l'Argentine n'a déjà plus de temps à perdre. Son match nul au Paraguay, après sa défaite surprise contre l'Equateur, place l'Albiceleste déjà à 5 points des leaders uruguayens, chiliens et equatoriens. A Asuncion, malgré les titularisations des trois Parisiens Di Maria, Lavezzi et Pastore, l'Argentine a buté sur la défense du Paraguay. Privée de ses deux moteurs Lionel Messi et Kun Aguero, elle n'a jamais trouvé la solution, ni même été emballante. Tevez, Lavezzi et Di Maria et surtout Dybala en fin de match ont bien tenté, mais ils ont soit buté sur le portier Antony Silva ou manqué de réalisme à l'image du jeune attaquant de la Juventus pourtant idéalement placé. A la  dernière minute, un coup franc de Di Maria était dévié par le gardien paraguayen, en réussite mardi soir. A la fin du match, le sélectionneur du Paraguay Ramon Diaz était satisfait de la performance de son équipe, courageuse en défense, et du résultat "juste",  selon les termes de l'ancien joueur de Monaco. Des propos qui contrastaient avec ceux de Tata Martino : "Je ne suis pas satisfait de ce point marqué, nous devions gagner. Nous étions venus chercher les trois points perdus contre l'Equateur", a réagi Tata" Martino. Lors de son prochain match comptant pour les éliminatoires du Mondial-2018,  l'Argentine recevra à Buenos Aires son grand rival brésilien le 9 novembre, avec l'obligation de s'imposer pour ne pas se laisser plus distancer.

Le Brésil réagit, l'Uruguay et le Chili tracent

Avant le choc face à l'Argentine, le Brésil s'est rassuré à Fortaleza. Face aux faibles Vénézuéliens, sans Neymar suspendu, mais avec Marquinhos sur le terrain au coup d'envoi, les hommes de Dunga n'ont pas traîné. Au bout de 40 secondes, ils menaient déjà 1-0 grâce à Willian. L'ailier de Chelsea doublait la mise avant la mi-temps, après une belle action individuelle de Filipe Luiz et une feinte de corps de Oscar. Ricardo Oliveira a assuré la victoire à la 73e minute alors que Christian Santos avait réduit le score (62e minute). Le Brésil n'a pas perdu trop de terrain sur les leaders de cette zone Amsud où le Chili, l'Uruguay et l'Equateur poursuivent leur sans-faute. Le Chili a battu le Pérou 4-3 grâce à des doublés d'Alexis Sanchez et Eduardo Vargas. L'Uruguay, sans Cavani et Suarez, a étrillé la Colombie 3-0 grâce à des réalisations de leurs deux Diego, Godin et Rolan, puis Hernandez. Enfin l'Equateur a fait la différence en fin de rencontre face à la Bolivie grâce à des buts de Bolanos (81e) et Caicedo (90+5).