L’Argentine assure, Messi marque

L’Argentine assure, Messi marque

Publié le , modifié le

L’Albiceleste a bien débuté le Mondial en s’imposant (2-1) au Maracana de Rio face à la Bosnie, accrocheuse mais moins réaliste. Un csc de Kolasinac d’emblée, puis un tir précis de Messi peu après l’heure de jeu, ont fait la différence dans un match bien maîtrisé par les Argentins dans l’ensemble malgré la réduction de l’écart signée Ibisevic (85e). L’autre match du groupe F oppose ce soir le Nigeria à l’Iran.

L’Argentine ouvrait le score d’entrée. Sur un coup-franc excentré de Messi, Marcos Rojo déviait de la tête sur le malheureux Sead Kolasinac qui détournait involontairement le cuir dans son propre but (1-0, après 1’30 seulement). La Bosnie manquait d’égaliser à la 12e lorsque Romero sauvait les siens juste devant Hajrovic, à trois mètres du but.

L'Argentine prend les devants

La bataille était âpre en milieu de terrain et les accrochages nombreux. Messi ne se distinguait guère, bien contré dans ses tentatives de percées par une défense bosnienne aux aguets. Les Argentins s’en remettaient aux tirs lointains (Mascherano 31e- pour porter le danger sur le but adverse, et comme la Bosnie restait prudente, la rencontre n’atteignait pas des sommets. Dzeko, très discret, tentait une frappe en pivot, nettement au dessus de la cage argentine (33e).

A quelques minutes de la pause, Romero sortait une tête de Lulic d’une détente exceptionnelle. Pour le premier match de leur histoire en Coupe du monde, les hommes de Safet Susic rivalisaient clairement avec leurs prestigieux adversaires.

Messi trouve les filets

Dès l’entame de la seconde période, le sélectionneur argentin Alejandro Sabella laissait son 3-5-2 au vestiaire pour aligner enfin son équipe type avec les entrées de Gago et Higuain. C’est pourtant Romero qui se distinguait en captant assez tranquillement un coup-franc travaillé de Hajrovic (50e). Le plus remuant des joueurs bosniens sollicitait de nouveau de gardien de l’Albiceleste cinq minutes plus tard.

Le match s’animait davantage qu’en première période avec quelques accélérations argentines inspirées par Messi mais mal conclues par Higuain. Sur l’une d’elles, Messi parvenait à doubler la mise. Au départ de l’action, le Barcelonais accélérait avant de s’appuyer sur Higuain : il éliminait un défenseur et déclenchait un tir enroulé très légèrement dévié pour trouver le poteau droit rentrant du but de Begovic (2-0, 65e). Le 39e but de La Pulga en 87 sélections mais seulement le deuxième en 9 rencontres de Coupe du monde.

Premier but historique pour la Bosnie

Plus à l’aise après ce but, Messi retrouvait de l’allant et s’offrait une superbe percée plein axe avant de décaler Higuain sur la droite. Le Napolitain lui remettait presque instantanément mais Spahic taclait in extremis en corner, sous la menace du quadruple Ballon d’Or (81e). Mais les Bosniens refusaient d’abdiquer et Ibisevic, bien servi dans la surface par Lulic, trompait Romero à six minutes de la fin (2-1). Le premier but d’un Bosnien dans l’histoire du Mondial. Insuffisant toutefois pour renverser le cours du match.

Grégory Jouin @GregoryJouin