Angleterre slovénie rooney 062010
Rooney joue à l'acrobate | AFP

L'Angleterre soulagée, la Slovénie effondrée

Publié le , modifié le

Défaite 1-0 par l'Angleterre, l'équipe de Slovénie s'est vue éliminer en raison du succès à la dernière minute des Américains sur l'Algérie (1-0). L'Angleterre se qualifie pour les huitièmes de finale en terminant deuxième derrière les Etats-Unis (meilleure attaque) du groupe C, devant la Slovénie (4 pts), et l'Algérie (2 pts).

Leur dernière rencontre remontait au 5 septembre dernier, avec une victoire étriquée (2-1) de l'Angleterre qui jouait pourtant devant le public de Wembley. Leader surprise de ce groupe C à la faveur d'un succès étonnant sur les Etats-Unis, l'équipe de Matjaz Kek n'avait besoin que d'un point pour décrocher sa qualification.

Cette fois, le temps des matches amicaux était La rencontre partait sur un bon rythme, et les spectateurs du Nelson Mandela Bay Stadium sentaient que quoi qu'il arrive, ils en auraient pour leur argent. Ayant d'avantage besoin de la victoire que leurs adversaires, les Anglais prenaient logiquement le jeu à leur compte et prenaient d'assaut les cages de Handanovic.

Les artilleurs de l'Angleterre que sont Rooney, Gerrard ou encore Terry s'essayaient l'un après l'autre sur des tirs à 25 mètres, sans trouver la faille. Ils allaient se montrer plus dangereux encore sur coups de pied arrêtés. Un centre tendu de Rooney au deuxième poteau était ainsi déviée d'un rien par Jokic, enlevant le ballon au nez et à la barbe de Gerrard (10e). Sur un corner de Gerrard, Terry croisait un peu trop sa tête (18e), la Slovénie peinait.

Elle finissait par céder sur un centre de Milner repris du tibia par Defoe (1-0, 23e). Peu avant la demi-heure de jeu, les hommes de Fabio Capello manquaient de peu de doubler la mise, mais le gardien slovène effectuait deux parades de grande classe sur des tirs de Defoe puis Gerrard à bout portant (29e). Les Dragons de Slovénie ne parvenaient pas à bousculer ce bloc anglais, et les deux formations regagnaient les vestiaires sur ce score de 1-0 (45e).

La deuxième période reprenait sur le même tempo, et l'Angleterre repartait à l'assaut des buts adverses. A peine cinq minutes après avoir refoulé la pelouse du Nelson Mandela Bay Stadium, l'équipe aux trois Lions se montrait déjà menaçante, Defoe pensait même avoir réalisé un doublé mais une position de hors-jeu de Rooney était justement signalée (50e).

Huit minutes plus tard, l'attaquant de Manchester United croyait à son tour au but, mais le cuir heurtait le montant gauche, pour le plus grand soulagement des supporteurs slovènes (58e). Malgré cette pression, la Slovénie gardait son sang froid et manquait de peu l'égalisation à la 67e minute, lorsque Dedic puis Birsa voyaient leur frappe repoussée des deux poings par James. Les Anglais retenaient leur souffle car dans l'autre match rien n'était encore joué entre les Etats-Unis et l'Algérie (0-0).

Petit événement dont les journaux anglais n'allaient pas manquer de pointer du doigt, Rooney qui tardait toujours à briller lors de ce Mondial, sortait sous les timides applaudissements et laissait sa place à Joe Cole (72e). Ce changement n'allait toutefois rien changer à la physionomie de la rencontre, et le score en restait là (1-0). Les Anglais pouvaient lever les bras et célébrer leur qualification, alors que les malheureux slovènes étaient éliminés après la victoire sur le fil des Etats-Unis sur l'Algérie (1-0).

Romain Bonte