united rooney félicité
Rooney buteur | Maxppp

L'Angleterre assure l'essentiel

Publié le , modifié le

En faisant match nul (1-1) mercredi en Pologne pour le compte des qualifications pour le Mondial-2014, l'Angleterre a pris seule la tête du Groupe H avec un point d'avance sur le Montenegro qui sera sans doute son seul adversaire pour la première place qui permet d'obtenir directement un billet pour le Brésil. A Varsovie, après avoir ouvert le score, les Anglais ont été bousculés par des Polonais entreprenants qui ont obtenu un nul logique.

Dans ce match reporté la veille à la suite des trombes d'eau qui avaient rendu impraticable la pelouse de Varsovie, comme d'habitude, les Anglais ont tiré les premiers. Après avoir mis leur empreinte sur la rencontre, ils ont trouvé l'ouverture par l'inévitable Wayne Rooney à la demie-heure de jeu. Le joueur de Manchester United reprenait de la tête un centre au cordeau de Gerrard venant de la gauche, pour tromper Tyton qui ne pouvait pas grand chose sur le coup.


Mais leur ascendant dans le jeu n'a pas eu l'impact escompté Les Polonais ont encaissé le coup sans démissionner pour autant. Bien au contraire,  après une première escarmouche en fin de première mi-temps, une frappe lourde de Grosicki effleurant le poteau de Hart,  ils ont pris à leur tour le match à leur compte en deuxième période, dominant physiquement les débats et mettant la défense anglaise à rude épreuve. D'abord par Grosicki encore une fois, puis par Obraniak dont la superbe frappe était détourné par le portier anglais. Puis une volée de Lewandoski ou encore une frappe de Piszczek alors que la défense anglaise était sérieusement bousculé. Cette domination polonaise était récompensée par un but de Glik à la 70e minute. L'attaquant a repris de la tête un corner d'Obraniak, profitant d'une sortie trop approximative du gardien anglais Hart.

Ce but venait juste après une série de belles occasions pour les hommes de Roy Hodgson, par Johnson, Defoe, ou encore Rooney qui dévissait sa frappe alors qu'il était pratiquement face au but vide après une sortie ratée de Tyton. 

Après l'égalisation, le match un peu d'intensité, les Polonais essayant d'assurer leur base défensive pour garder ce point du match nul, et les Anglais guère plus offensifs, toujours dans la crainte du contre, jouant très haut, mais sans se créer de véritables possibilité de but. Finalement les deux équipes se contentaient de ce nul logique qui somme toute les arrange dans la course à la qualification.