L'Allemagne y est presque, la Pologne doit se ressaisir

L'Allemagne y est presque, la Pologne doit se ressaisir

Publié le , modifié le

L'Allemagne, tenante du titre, peut se qualifier ce lundi pour le Mondial-2018 en cas de succès face à la Norvège conjugué à un revers de son poursuivant l'Irlande du Nord, tandis que la Pologne, balayée vendredi (4-0), voudra se ressaisir lors de cette 8e journée des éliminatoires de la zone Europe.

- GrC: sans-faute et qualification pour l'Allemagne ? -
Un grand huit, synonyme de ticket pour la Russie ? Invaincue en éliminatoires du Mondial depuis 2001, soit une série de 30 matches, l'Allemagne (1er, 21 pts) peut valider contre la Norvège son billet pour la Russie en cas de 8e succès de rang à condition que, dans le même temps, l'Irlande du nord (2e, 16 pts) ne batte pas la République tchèque. Ce duel justement prend dès lors des airs de "petite finale" pour la deuxième place, éventuellement synonyme de barrages. Avec 7 points d'avance, l'Irlande du Nord peut se contenter d'un nul pour éviter définitivement tout retour possible des Tchèques (3e, 9 pts).

- GrE: la Pologne doit se ressaisir -
Après la lourde défaite au Danemark vendredi (4-0), sa première des éliminatoires, la Pologne (1ere, 16 pts) doit impérativement se ressaisir contre le Kazakhstan, sous peine de voir ses poursuivants revenir. Face à la lanterne rouge, les coéquipiers de Robert Lewandowski, qui avait marqué à chacune des rencontres du groupe jusqu'au faux-pas danois, ont de quoi se relancer. Les Scandinaves (3es, 13 pts), complètement relancés dans la course à l'unique ticket direct pour la Russie, se rendent en Arménie et espèrent profiter du duel entre le Monténégro (2e, 13 pts) et la Roumanie (4e, 9 pts), pour distancer leurs rivaux.

- GrF: Angleterre, un duel pour la tête -
L'Angleterre est certes leader de son groupe F (17 pts), mais rien n'est encore fait. Le plus dur reste en effet encore à venir avec un duel contre la Slovaquie (2e, 15 pts) à Wembley, qui pourrait soit lui ouvrir la voie vers la Russie en cas de succès, soit l'éloigner d'un billet direct pour le Mondial en cas de défaite.

AFP