Allemagne Muller joie 062010
La joie allemande | AFP - JEWEL SAMAD

L'Allemagne gifle l'Angleterre

Publié le , modifié le

L'Allemagne s'est qualifiée pour les quarts de finale de la Coupe du monde en laminant une fébrile Angleterre à Bloemfonteim (4-1). La Nationalmannschaft affrontera le vainqueur de la rencontre Argentine-Mexique pour une place dans le dernier carré.

No satisfaction. Mick Jagger, le chanteur des Rolling Stones présent en tribunes pour soutenir son Angleterre, est reparti dépité, comme tous les supporters de l'équipe aux trois lions. Déjà poussive en phase de poule, la formation entraînée par Capello s'est faite laminer par l'Allemagne, qui a retrouvé pour l'occasion toute la superbe affichée face à l'Australie pour son entrée dans la Coupe du monde (4-0). Sauf que là, l'adversaire était anglais et donc supposé bien plus dangereux que les Australiens. Vraiment ?

D'entrée, les Allemands donnent le ton. Özil montre la voie en frappant sans angle dès la 4e minute mais David James sort un arrêt de gardien de hand et rassure sa défense. Celle-ci, à la peine depuis le début du match, se fissure définitivement à la 20e minute quand, sur un long dégagement du gardien allemand, Neuer, toute l'arrière-garde anglaise laisse filer le ballon, James hésite à sortir et c'est Klose, en roublard, qui tend la jambe pour ouvrir le score ! Dans la foulée, celui qui est désormais l'égal de Pelé au classement des meilleurs buteurs en Coupe du monde avec 12 réalisations est tout près de rejoindre Just Fontaine mais James se rachète et évite le but du break. L'échéance n'est pourtant que repoussée… Podolski, excentré sur la gauche, profite une nouvelle fois de la passivité de la défense adverse pour placer la balle entre les jambes de James, encore peu inspiré sur ce coup-là (2-0, 32e).

Le but anglais était valable...

Les Anglais, qui pourraient facilement baisser les bras à ce moment, vont alors démontrer que le "fighting spirit" n'est pas une expression galvaudée. C'est d'abord Upson, qui reprend de la tête un superbe centre de Gerrard qui se charge de ramener l'espoir dans la Perfide Albion (2-1, 37e). Le tournant du match intervient dans la minute qui suit. Frank Lampard, qui a bien suivi un dégagement hésitant de la défense allemande, tente une frappe qui lobe Neuer avant de s'écraser sous la barre, le ballon rebondit clairement à l'intérieur du but et ressort… l'arbitre n'accorde pas le but, pourtant parfaitement valable ! Et les commentaires, invariablement, de ressortir le fameux but de Hurst en 1966 qui élimina les Allemands sur un ballon dont on ne sait toujours pas s'il a franchi la ligne…Dindons de la farce cette fois, les Anglais ne se remettront jamais de ce coup du sort. Les hommes de Joachim Löw, qui ont habilement su laisser passer l'orage briton, se contentent de juguler les brouillonnes offensives des partenaires de Wayne Rooney encore transparent à Bloemfontein. Sereine en défense, la Mannschaft se révèle de plus excellente en contre. Par deux fois, l'excellent Thomas Müller va transpercer la défense en beurre de l'Angleterre pour donner à la victoire des allures de triomphe (4-1, 67e, 70e).

Réactions
Thomas Müller (auteur de  deux buts allemands et désigné meilleur joueur de la rencontre): "Gagner sur ce  score, c'est de la folie. Maintenant tout est possible, même si on sait qu'on  sera opposé à une équipe d'un sacré calibre en quarts. Mais ce n'est pas le plus  important si on veut aller au bout, on doit battre tout le monde. Marquer ces  deux buts nous a permis d'assommer l'Angleterre qui nous mettait la pression,  c'est toute l'équipe qui a fait une super performance, pas moi seul. On a eu  beaucoup de réussite aussi. Le résultat est peut-être un peu trop flatteur, car  l'équipe d'Angleterre a livré aussi un super match notamment avec les tirs  lointains de Frank Lampard. Mais on a réussi une super performance d'un point de  vue offensif. (Sur le but refusé de Lampard) On a eu de la chance, on en est  conscient, mais on s'est dit aussi qu'on devait absolument gagner ce match".

Fabio Capello  (sélectionneur de l'Angleterre): Le but refusé à Frank Lampard "est l'un des  moments les plus importants du match. Ce but était très important. En égalisant,  on aurait joué différemment. A 2-1, on a été bon. Mais il faut reconnaître qu'à  3-1, on était un peu déçu. L'Allemagne a une grosse équipe, elle a fait un gros  match. Nous avons fait quelques erreurs que nous avons payées en contre. Mais la  plus grosse erreur, c'est celle de l'arbitre. Ce sont toujours des petites  choses qui font le résultat."

Julien Lamotte