But Lloris France Allemagne
Le but de Hummels qui trompe Lloris | THOMAS EISENHUTH / DPA / DPA PICTURE-ALLIANCE/AFP

L'Allemagne barre encore la route de la France

Publié le , modifié le

L'équipe de France voit sa Coupe du Monde prendre fin aux portes du dernier carré suite à sa défaite 1-0 face à l'Allemagne. Comme souvent il y avait la place pour les Bleus mais comme souvent aussi les Allemands ont fait preuve d'un réalisme et d'une maîtrise supérieure.

Impitoyable cette Allemagne. Presque sans combattre, la Mannschaft barre une fois de plus la route de l'équipe de France en Coupe du Monde. Si les Allemands n'ont pas été largement dominés, loin de là, ils n'ont pas non plus respirer la sérénité. Ce sont pourtant bien eux qui seront au rendez-vous des demi-finales. L'expérience a fait la différence dans un match couperet que la bande à Löw a su maîtriser.

Hummels glace les Bleus

Le réalisme allemand a fait la différence. Ni plus ni moins. Voilà un résumé parfait pour ce premier quart de finale de la Coupe du Monde. Si les Allemands entrent bien dans la partie avec une intervention salvatrice de Varane dès la 3e minute de jeu, ce sont les Bleus qui reprennent le dessus rapidement. Les situations sur le but de Neuer se succèdent mais Griezmann manque de justesse pour ouvrir le score. Nous sommes à la 12e minute et l’Allemagne va faire ce qu’elle sait faire. Pogba fait une faute bête dans l’entrejeu. Les supporteurs français le savent, le sentent… Hummels va confirmer ce mauvais sentiment. Sa tête trompe Hugo Lloris. L’Allemagne mène 1-0.

L’Allemagne en profite pour prendre confiance et totalement mettre la main sur le jeu. La France peine à passer le premier rideau allemand et le milieu de Mannschaft fait souffrir le trio Cabaye-Pogba-Matuidi. Les hommes de Deschamps passent même tout près du KO quand Debuchy retient Klose par le maillot dans la surface. Ce petit coup de pouce va remettre les Bleus sur les rails. Sur un centre de Griezmann, Valbuena oblige Neuer à un arrêt diabolique. Benzema n’est pas assez prompt pour reprendre. L’attaquant du Real Madrid manque d’ailleurs à la France dans cette première période. A l’image de sa tête contrée quelques minutes plus tard, Benzema n’est pas tout à fait dans sa partie. A la mi-temps, l’équipe de France ne mérite pas d’être menée mais le score est là.

Benzema trouve la barre

Tout n’est pas noir pour les Bleus. On sent l’équipe de France un peu au-dessus physiquement. Le début de seconde période confirme un peu ce sentiment. Benzema et consorts viennent souvent dans la zone de décision adverse. Matuidi et Pogba rayonnent au milieu de terrain. Le temps passant, les occasions se font plus rares et l’équipe de France est prise d’une sorte de doute. Les passes se font moins précises, le rythme diminue, Pogba ne voit plus le ballon. Sur son banc, Didier Deschamps cherche la solution. Il doit griller une première cartouche avec la rechute de Sakho remplacé par Koscielny à vingt minutes de la fin. La deuxième est un choix clair : Cabaye laisse sa place à Rémy. « DD » joue le tout pour le tout.

A l’entame des dix dernières minutes, les Bleus redeviennent dangereux. Benzema et Valbuena ne se comprennent pas puis Matuidi frappe sur Neuer. La chaleur fait mal aux organismes. La réussite fuit les Français. Sur un coup-franc, les Allemands ne sont pas clairs et le ballon rebondit sur Hummels mais file à droite du but de Neuer. Le KO est proche. Sur le contre suite au corner, Schürrle a la balle du 2-0 mais Hugo Lloris s’interpose. . Avec l’entrée de Giroud a cinq minutes de la fin, la France n’a plus d’options. C’est marquer ou rentrer chez soi. Malheureusement les dernières minutes ne sont qu'une longue agonie entre espoirs et déceptions. Les quatre minutes de temps supplémentaires n'y feront rien. La dernière tentative de Benzema repoussée par Neuer non plus. Avant la rencontre, Didier Deschamps disait que l'équipe de France n'avait pas raté son Mondial. Elle ne l'a pas tout à fait réussi non plus.

Revoir le film du match

Le match depuis les réseaux