Afrique-Asie
Carl Medjani, Essaïd Belkalem, Rafik Halliche et Djamel Mesbah célèbrent la victoire de l'Algérie sur la Corée du Sud (4-2), symbole de la prédominance de l'Afrique sur l'Asie. | AFP PHOTO / ADRIAN DENNIS

L'Afrique bien placée, l'Asie mal partie

Publié le , modifié le

Après l’Europe et l’Amérique, suite et fin de notre tour du monde des continents avec l’Afrique et l’Asie, à quelques heures du début de la dernière journée de la phase de groupe du Mondial 2014. Si certaines sélections africaines se retrouvent en bonne position pour se qualifier, aucune équipe asiatique n’est parvenue à remporter la moindre victoire en ce début de compétition. Présentation des différentes forces en présence.

Ils sont en ballotage

Vainqueur de la Bosnie à l’issue d’un match tendu (1-0), le Nigeria a pris une bonne option sur la qualification dans le groupe F. Avant d’affronter une Argentine déjà qualifiée, les Super Eagles seront à coup sûr dans le tableau final si dans le même temps l’Iran ne bat pas les Bosniens. Il y a donc de fortes chances pour qu’ils se retrouvent sur la route des Bleus en huitièmes. Deuxièmes de leur groupe avec une victoire au compteur, la Côte d’Ivoire et l’Algérie chercheront à s’imposer cette semaine et ainsi éviter de devoir se préoccuper du sort de l’autre rencontre de la poule. Les Eléphants ont une occasion en or de franchir l’écueil du premier tour tandis que les Fennecs tenteront de s’appuyer sur leur efficacité offensive, retrouvée hier soir (4-2). Opposés respectivement à la Grèce et à la Russie, ces deux nations devront également se méfier du Japon et de la Corée du Sud, qui n’ont pas dit leur dernier mot.

Ils sont au bord du gouffre

En effet, ces derniers, qui ont déjà réussi à passer le cap de la phase de groupe par le passé, n’ont plus du tout le droit à l’erreur face à des adversaires certes déjà qualifiés (Colombie et Belgique), mais qui n’ont pas encore définitivement assuré leur première place.  La mission s’annonce donc des plus compliquées pour ces deux équipes, qui constituent les derniers maigres espoirs de qualification côté asiatique. Après un match nul décroché au courage contre le Nigéria (0-0), l’Iran a dû s’incliner en toute fin de match sur un exploit de Leo Messi ce samedi (0-1). Les hommes de Carlos Queiroz devront battre la Bosnie en espérant que le Nigéria s’incline face à l’Argentine. Pas si simple. Quart de finaliste en 2010, le Ghana n’est lui aussi plus maitre de son destin, alors que les Black Stars pensaient pouvoir se relancer, menant à dix minutes du terme de la rencontre face aux Allemands (2-2).

Ils sont éliminés

Le Cameroun, miné par les problèmes internes au sein de sa fédération tout comme de sa sélection, est le vrai bide de ce début de Mondial, notamment à travers l’humiliation subie face aux Croates (0-4). Les coéquipiers de Samuel Eto’o s’apprêtent à quitter la compétition par la petite porte ce soir. Tout le contraire de l’Australie, qui malgré deux défaites et six buts concédés, a proposé un jeu parmi les plus attractifs de ce premier tour. Emmenés par un Tim Cahill toujours au top, les Socceroos ont surpris leur monde dans un groupe B relevé.

Thomas Moulin @Thomas_Moulin