La presse britannique accuse la défense

La presse britannique accuse la défense

Publié le , modifié le

La presse britannique a mis en exergue la fébrilité de la défense de l'Angleterre après sa défaite (2-1) face à l'Uruguay, jeudi, à Sao Paulo, lors de son deuxième match du groupe D du Mondial62014.

Pour le Daily Mail, c'est la défense qui n'a pas supporté la pression:  "Négligée, intimidée, effrayée", écrit le tabloïd. "L'Angleterre aura besoin de devenir la première équipe de toute l'histoire  de la Coupe du monde à se qualifier (pour le prochain tour) après avoir perdu  ses deux premiers matches", souligne le quotidien. "Mais, cela n'arrivera pas parce qu'il n'y a pas, fondamentalement, de  garantie que l'Angleterre peut gagner face au Costa Rica avec une défense à qui  on ne peut pas faire confiance, même pas pour cinq minutes", note le Daily Mail.

Le Sun titre sans ambages: "On mord encore la poussière". "Après quatre ans de préparation, tout cet engagement émotionnel et toute  cette attente liée à un tel événement, la Coupe du monde de l'Angleterre s'est  enrayée en l'espace de cinq dramatiques journées", écrit The Guardian. "Un nul entre l'Italie et le Costa Rica vendredi (éliminera l'Angleterre)  confirmera un autre tournoi non satisfaisant et Hodgson aura vraiment  conscience que cette fois-ci l'enquête sera nettement moins sympathique",  ajoute le journal.

Gerrard, un homme à terre

The Times a souligné que le capitaine Steven Gerrard était un homme à  terre, l'Angleterre payant au prix fort ses deux erreurs. "Le nouveau monde  dans lequel on nous a demandé d'y entrer, construit autour d'une approche plus  onéreuse, ne semblait jamais rapporter des dividendes spectaculaires à la Coupe  du monde, surtout lorsque l'Angleterre est placée dans un groupe aussi  difficile", analyse le quotidien. "Car lors de leurs deux premiers matches, leurs efforts ont été minés par  la négligence dans tous les secteurs du jeu", ajoute le journal.

Pour le Daily Telegraph, c'est Suarez (qui joue à Liverpool et auteur d'un  doublé) qui a condamné l'Angleterre à "l'humiliation". Enfin, The Independent affirme que l'Anglerre souffre du "manque d'une  classe appropriée" sur la scène mondiale. "L'Angleterre a simplement perdu la  vigueur retrouvée à Manaus (face à l'Italie) et est retournée à ses démons du  passé. L'espoir semble désespéré!"

AFP