Lionel Messi Argentine
Lionel Messi | AFP - DANIEL MIHAILESCU

La presse argentine fait la fine bouche

Publié le , modifié le

La presse argentine a fait la fine bouche après la victoire de l'Albiceleste (2-1 devant la Bosnie) pour son entrée en lice dimanche dans le Mondial, mettant en exergue le doute et les erreurs du sélectionneur Alejandro Sabella.

"L'expérience de Sabella, avec cinq défenseurs, un libero, des attaquants  et des latéraux de soutien, n'a pas fonctionné", a tranché le quotidien Clarin. "Sabella s'est rendu compte de son erreur dangereuse à la mi-temps et a  fait entrer (Jorge) Higuain et (Fernando) Gago à la place de (Hugo) Campagnaro  et Maxi Rodriguez pour former son équipe de toujours, avec les +quatre  Fantastiques+ (avec Di Maria), comme les aime Messi", a détaillé Clarin.

Le journal n'a pas laissé échapper une première période insipide de Messi  et de ses camarades en dépit d'une ouverture de score rapide avec le but contre  son camps de Kolasinac dès le 3e minute. Le quotidien Crónica partage l'avis de son confrère en illustrant la  souffrance de l'équipe par l'expression "soulagement mondial" grâce à un but de  grande classe de Messi. "Plus de 45.000 Argentins ont occupé le Maracana", a noté Crónica en relevant le moment magique de l'hymne national, chanté par les supporteurs comme ont l'habitude de le faire ceux des Pumas en rugby au contraire du  football.

"Une petite victoire sans relief"

Le quotidien Ámbito Financiero n'est pas tendre non plus en écrivant que  "l'Argentine a remporté une petite victoire, sans relief. Ce qui laisse  beaucoup de doute sur son jeu collectif et n'a dû son salut que grâce au génie  de sa star Lionel Messi".

"La sélection a débuté au Brésil par une victoire étriquée. Le schéma  tactique 5-3-2 utilisé par Sabella n'a pas donné de résultat escompté, ce qui a  amené le sélectionneur à changer de fusil d'épaule en seconde période", a commenté La Nación.

AFP