Equipe de France
La joie des Bleus après leur succès face à la Bulgarie (4-1) | FRANCK FIFE / AFP

La France va tenter de griller l'orange

Publié le , modifié le

L'équipe de France visera la première place de son groupe qualificatif pour la Coupe du monde 2018 lundi à Amsterdam. Face à des Néerlandais qui refont peu à peu surface, les Bleus pourront s'appuyer sur la confiance née de leur récent succès face à la Bulgarie (4-1) pour écarter, au moins provisoirement, un concurrent pour la première place.

Si, comme l'écrivait Paul Eluard, la terre est bleue comme une orange, de quelle couleur sera le vainqueur de ce match au sommet du Groupe A ? Entre des "Oranje" en plein renouveau après avoir manqué le dernier Euro et des Bleus qui cherchent à capitaliser leur finale du championnat d'Europe, la balance semble hésiter. D'autant que les deux formations restent sur deux prestations plutôt convaincantes, et conclues sur le même score (4-1), face à la Biélorussie et la Bulgarie. 

Toujours privés de Robben, les Néerlandais devront également se passer des services d'un autre de leur emblème, le meneur Wesley Sneijder. Si ce forfait aurait pu constituer un sévère handicap ces dernières années, il semblerait que les jeunes Bataves, Janssen et Promes en tête, soient prêts à reprendre le flambeau. Car les hommes de Danny Blind, un temps dans le creux de la vague, sont bien déterminés à prouver que l'éternel vivier des Pays-Bas n'est jamais tari. 

Pogba continue de diviser

Côté Bleus, l'équipe vainqueur des Bulgares pourrait être reconduite poste pour poste. Aux avants-postes la relation Griezmann-Gameiro devra confirmer ses promesses. C'est la première fois que deux attaquants évoluant dans le même club sont alignés ensemble chez les Bleus depuis 1994 et la paire nantaise Loko/Ouedec. Contre les Bulgares, la formule a payé mais elle demande à être revue face à une défense d'un niveau supérieur. Le test néerlandais tombe donc à pic. "Les Pays-Bas savent que le billet direct pour le Mondial en Russie passe par un succès", observe Hugo Lloris. "Mais notre objectif est d'aller gagner là-bas. Pour cela, il faudra élever notre niveau d'agressivité, notre niveau de jeu, et surtout ne pas attendre d'être menés pour agir. Si on met tous ces ingrédients, la victoire sera au bout". 

Pour espérer s'imposer face à cette équipe joueuse mais encore inexpérimentée, les Bleus devront une nouvelle fois remporter la bataille du milieu. A ce sujet, le débat entourant Pogba subsiste: sera-t-il titulaire ou remplaçant? Auteur d'un match hiératique contre la Bulgarie, le milieu de Manchester United pourrait disparaître du onze de départ, au profit par exemple d'un N'Golo Kanté si Didier Deschamps venait à décider de durcir son entrejeu.

D'habitude, le sélectionneur prend bien soin de ne jamais secouer un de ses cadres en public, préférant laver son linge sale en famille. Cette fois, il n'a pas pu s'empêcher de tacler Pogba après une nouvelle sortie indigne de son talent et de son statut. Comme souvent avec Deschamps, la critique reste contenue et jamais abrupte mais le message a eu le mérite de la clarté. "Il a alterné le bon et le moins bon. Il peut et il doit mieux faire". Alors, un grand Pogba contre les Pays-Bas ? 

Julien Lamotte