Les Bleus
L'équipe de France de football | LIONEL BONAVENTURE / AFP

La France gatée au Mondial

Publié le , modifié le

L'équipe de France a hérité d'un groupe tout à fait favorable puisqu'elle sera opposée à la Suisse, l'Equateur et le Honduras, dans le groupe E du Mondial du 12 juin au 13 juillet prochain au Brésil. Ainsi en a décidé le tirage au sort effectué vendredi à Costa do Sauipe. C'est a priori le plus facile à négocier des huit groupes, même si les Bleus devront éviter de partir avec trop de certitudes et de confiance.

Même si l'on peut considérer que, au vu du classement FIFA, la Suisse est supérieure à elle sur le papier, il n'en reste pas moins que l'équipe de France bénéficie d'un groupe plutôt ouvert et à sa portée. Elle disputera son premier match le dimanche 15 juin à Porto Alegre contre le Honduras, sorti de la zone Concacaf, et qu'elle n'a encore jamais rencontré. Suivront la Suisse, qu'elle avait déjà affrontée en phase de groupe en 2006 le vendredi 20 juin à Salvador de Bahia,  et enfin l'Equateur, qui a fini 4e des qualifications de la zone sud-américaine, le mercredi 25 juin au Maracana, à Rio.

En cas de qualification, les hommes de Didier Deschamps seraient opposés aux qualifiés du groupe F composé de l'Argentine, du Nigéria, de l'Iran, et de la Bosnie.

Vidéo: Le parcours des Bleus au Brésil

Voir la video

Mission humilité pour les Bleus 

Pour se rassurer, les Français peuvent toujours se dire que la Suisse est la nation tête de série la moins bien classée au classement. Elle a terminé les qualifications invaincues (7 victoires, 3 nuls). Ils pourront aussi se rappeler que la dernière victoire de la formation hélvétique devant la France remonte au 37 mai 1992; depuis il y eut cinq face à face entre les deux équipes, avec 2 victoires des Bleus et 3 matches nuls. 

Vu le tirage donc, les Français peuvent s'estimer heureux et afficher plutôt de la sérénité. Mais ils devront surtout éviter de brûler les étapes et de se voir déjà en huitièmes de finale, avant d'avoir jouer le premier tour. Les expériences passées contre des équipes supposées les plus faibles n'ont pas toujours été couronnées de succès. En 2006, opposée à la Suisse, au Togo et à la Corée du Sud, un tirage à sa portée, la France avait attendu le troisième match pour s'imposer et se qualifier. Quatre ans auparavant, elle avait été éliminée d'un groupe avec le Sénégal, l'Uruguay et le Danemark alors qu'elle était championne du monde en titre. Au dernier Mondial, en 2010, elle n'a battu ni l'Uruguay, ni le Mexique, ni l'Afrique du Sud.   

Sans doute, pour beaucoup, l'équipe de France peut-elle être considérée comme favorite de ce groupe. Il lui faudra simplement assumer ce statut. Ce qui, si l'on s'en réfère aux difficultés qu'elle a traversées ces derniers mois, n'est pas acquis d'avance. Les conditions semblent réunies pour que ces Bleus là puisse effacer l'ardoise de Knysna et redonner des couleurs au football français. Pour cela, ils devront mener une mission reconquête faite de travail et d'humilité. 

Vidéo: L'analyse de Fabien Lévêque

Voir la video

Le tableau des groupes de la Coupe du monde

Christian Grégoire