Sepp Blatter Coupe du monde 122010
Sepp Blatter | AFP-COFFRINI

La FIFA va aussi supprimer les matches amicaux en août et en février

Publié le , modifié le

Suivant l'exemple de l'Union européenne de football (UEFA), la Fédération internationale (Fifa) s'apprête à supprimer les matches internationaux du mois d'août, ainsi que de février. Un groupe de travail va recommander au comité exécutif, qui se réunira en mars, une réforme du calendrier. Il sera prévu un maximum de 18 matches par pays sur un cycle de 2 a,s; étalés sur neuf doubles journées en mars, septembre, octobre et novembre, et juin les années impaires.

Cela fait très longtemps que le monde du football en parle. Cela devenait une marotte des entraîneurs de club comme des sélectionneurs.  Une semaine après l'annonce d'un accord trouvé entre l'Association des clubs européens (ECA) et l'UEFA pour supprimer les matches internationaux au mois d'août, la FIFA semble sur le point de suivre le mouvement. Et d'entériner la disparition de ces rencontres en plein été, avec des joueurs peu ou pas préparés à la compétition car en pleine phase de reprise, qui alourdissaient un calendrier déjà bien chargé sans apporter forcément beaucoup d'enseignements aux sélectionneurs. Et la FIFA pourrait même aller beaucoup plus loin en supprimant également les matches amicaux du mois de février, souvent très décriés car en plein coeur des matches couperet en Coupe d'Europe, et à la sortie d'un hiver qui laisse souvent des traces dans les organismes.

Dans un communiqué, la Fifa indique qu'un groupe de travail composé de représentants des confédérations, des joueurs, des clubs et des ligues professionnelles, réunis lundi au siège de l'instance dirigeante à Zurich, recommandera au comité exécutif fin mars une réforme du calendrier. Ces propositions prévoient un maximum de 18 matches par pays sur un cycle de deux ans, étalés sur neuf doubles journées en mars, septembre, octobre et novembre, ainsi que sur juin les années impaires. "Les neuf dates doubles seront réparties de façon cohérente chaque année (mars-septembre-octobre-novembre) avec une date double en juin tous les deux ans (années impaires)", a précisé la Fifa dans un communiqué.

Des doublons mais pas trop loin

La recommandation du groupe de travail prévoit également qu'une équipe "jouera les deux matches d'une date double dans la même confédération (...) mais pourra toutefois les disputer dans deux confédérations différentes à condition que des critères précis (relatifs par exemple à la durée de vol) soient respectés pour éviter que les joueurs n'aient trop à voyager". L'accord entre l'ECA et l'UEFA prévoyait que les deux matches devaient se jouer sur le même continent, au au moins le deuxième en Europe. En revanche, la FIFA n'a pas suivi l'UEFA lorsqu'elle a stipulé qu'un joueur ne pourrait pas disputer plus d'un tournoi international par an.

Il reste au comité exécutif de la FIFA à valider ces recommandations lors de sa réunion fin mars. C'est une petite révolution dans le monde du ballon rond.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze