Ruffier Monaco doigt 012010
Le gardien monégasque | AFP - BORIS HORVAT

La Fifa renvoie les Bleus dans leurs 22

Publié le , modifié le

Suite à la blessure de Cédric Carrasso (contracture), la France avait demandé un remplacement dans sa liste des 23. Appelé en renfort, Stéphane Ruffier attendait à Monaco, les valises pleines. La Fifa ne l'a pas entendu ainsi et a rejeté la demande de la FFF en estimant que ce n'était pas un cas de force majeur. Le Monégasque va toutefois rejoindre l'Afrique du Sud au cas où...

L'espoir n'a pas fait long feu. Tout juste Ruffier est-il revenu de ses vacances que la Fifa a mis fin à son rêve. Pour le moment. "Je suis prêt, par la suite, à partir" pour l'Afrique du Sud, avait-il indiqué à l'AFP mardi. Ça tombe bien car malgré le rejet de la Fifa, il va se rendre en Afrique du Sud.  La FFF a assuré "qu'au cas où une nouvelle blessure d'un gardien surviendrait, (la commission) réexaminerait la situation". "En conséquence et afin de parer à toutes éventualités, la FFF a décidé d'appeler Stéphane Ruffier,  gardien de l'AS Monaco, dont l'arrivée est prévue jeudi".

En attendant, il reste encore deux gardiens à l'équipe de France et le cas de force majeure ne se pose pas encore. La commission d'organisation s'est appuyée sur l'article 26.4 des règlements de la Coupe du monde 2010 pour prendre cette décision. Cédric Carrasso, victime d'une contracture à la cuisse droite, devrait donc rester avec ses partenaires jusqu'au bout de l'aventure mais sans avoir une seule chance de revenir sur le terrain. 

4e gardien dans la liste des 30, Mickael Landreau n'était lui pas prévu en renfort. Il a fait les frais de ses déclarations post-Tignes. "Je me rends compte qu'il y a un énorme décalage avec le discours que j'ai  pu entendre et la réalité des choix. Je pense que la sélection ne s'est pas jouée sur le terrain", avait déclaré Landreau mi-mai à L'Equipe.