Modric
Luka Modric, ici à la lutte avec le Géorgien Georgievski Daniel, est incontestablement le leader technique de la formation croate. | AFP PHOTO/ STRINGER

La Croatie, du talent et des doutes

Publié le , modifié le

A l'approche du tirage au sort pour les barrages de la Coupe du Monde 2014, gros plan sur l'un des adversaires potentiels des Bleus. La Croatie, guère brillante pendant les éliminatoires, demeure néanmoins un vivier de talents inépuisable. La sélection désormais coachée par Niko Kovac compte parmi ses rangs des footballeurs doués, capables de mettre à mal l'équipe de France.

La star : Luka Modric

La réputation de l’ancien playmaker de Tottenham n’est plus à faire. Le « métronome » croate est capable de faire varier selon son bon vouloir le rythme d’un match, fluidifie le jeu en phase offensive comme personne, et claque des passes millimétrées à la pelle. En bref c’est un génie. En 2008, il est même nominé parmi les meilleurs joueurs de l’Euro, à seulement 22 ans. Après avoir fait le bonheur des Spurs quatre saisons durant, « Monsieur Fluide » s’envole pour le Real Madrid en 2012, et complète avec Ozil et Xabi Alonso, une triplette allégrement alléchante. Le natif de Zadar, qui portait déjà la tunique carrelée au Mondial 2006, rêve de participer de nouveau à la plus prestigieuse des compétitions. Et s’il peut rééditer la performance croate de 1998 (3ème de la Coupe du Monde en France), il ne s’en privera pas. 

Point fort : virtuosité-expérience, le savoureux cocktail

Skoblar, Bilic, Boskic… L’histoire footballistique de la Croatie a eu son petit lot de virtuoses. Aujourd’hui, avec Modric, Kranjcar, Srna et consorts, la tradition d’un jeu rapide fait de passes courtes (latin, en somme), est perpétuée. Si les éliminatoires n’ont pas été un modèle d’efficacité offensive (12 buts en 10 matches), les Croates pratiquent un jeu séduisant. Mercredi soir, après la victoire des Bleus contre la Finlande (3-0), Franck Ribéry a déclaré vouloir « à tout prix éviter la Croatie et le Portugal ». Pas anodin.

Point faible : une sélection « non grata » 

Curieusement, « les Damiers » ne sont guère soutenus par leur propre pays. Le 11 octobre dernier, les supporteurs croates étaient à peine 12000 au stade Maksimir de Zagreb pour assister à la défaite de leur équipe face à la Belgique (1-2). Comment expliquer un tel désamour ? En fait, l’ancien sélectionneur Slevan Bilic, adoré des Rouge et Blanc, est parti entraîner à Besiktas en 2012. Apprécié en Croatie pour avoir réussi à instaurer un climat de confiance au sein du groupe croate, il est remplacé par Igor Stimac, ancien international. Un choix rapidement contesté par les supporters, tant le nouveau coach tâtonne dans ses schémas tactiques. De plus, selon l’Equipe, « Stimac est suspecté par la presse locale de prendre ses décisions en fonction des intérêts du Dynamo Zagreb et son président Zdravko Mamic ». Des mauvais résultats conjugués à un conflit d’intérêt qui fait grand bruit en Croatie, il n’en fallait pas plus pour que Stimac y soit détesté. Conscient de n’être que trop peu soutenu, le sélectionneur croate a d’ailleurs proposé sa démission ce mercredi, laquelle a été acceptée par la fédération croate. C’est Niko Kovac, qui jouait encore en 2009, qui assurera l’interim. Avec plus de réussite que son prédécesseur ?     

Le parcours dans les éliminatoires

Deuxième du groupe A à 9 points du leader belge avec cinq victoires, deux nuls et trois défaites. Les Croates ont marqué 12 buts, et en ont encaissé 9. 

Le chiffre : 16

La Croatie n’a plus passé le premier tour d’une grande compétition depuis 16 ans. La dernière fois, c’était en 1998.

Les 5 précédentes rencontres face à la France 

France – Croatie : 0-0 le 26 mars 2011 en match amical au Stade de France
France – Croatie : 2-2 le 17 juin 2004 en poule de l’Euro 2004 à Leiria (Portugal)
Croatie – France : 0-2 le 28 mai 2000 en match amical à Zagreb (Croatie)
France – Croatie : 3-0 le 13 novembre 1999 en match amical au Stade de France
France – Croatie : 2-1 le 8 juillet 1998 en demi-finale du Mondial au Stade de France

Le match marquant : la demi-finale de la Coupe du Monde en 1998

Quel supporteur tricolore n’a pas en mémoire le doublé rageur de Lilan Thuram, qui qualifie la France en finale de la Coupe du Monde… Menés au score à la 46e minute par les Croates, les Bleus ne gambergent pas et égalisent une minute plus tard par Lilian Thuram. Avant de donner l’avantage à son équipe à vingt minutes du terme, d’une somptueuse frappe enroulée du gauche. Direction le Stade de France et la finale contre le Brésil, avec la suite que l’on connait.

Sondage

Jean Charbon