Qatar
La Coupe du Monde 2022 se déroulera au Qatar. | SUPREME COMMITTEE FOR DELIVERY / AFP

La Coupe du Monde en hiver: qui est pour, qui est contre ?

Publié le , modifié le

Le Comité exécutif de la Fifa réuni jeudi à Zurich a annoncé que la finale de la Coupe du monde 2022 organisée par le Qatar aurait lieu le dimanche 18 décembre. C'est la première fois que la compétition se tiendra en hiver. Une décision qui divise le monde du football.

Ils sont CONTRE

Les clubs européens. Les premiers concernés par le déplacement de la Coupe du monde 2022 en hiver sont les clubs européens dont les championnats se déroulent généralement entre août et mai, à cheval sur deux années civiles. Pour les représentants des championnats européens la pilule est donc difficile à avaler. "Il faut s'assurer que l'on puisse conserver intact notre programme des fêtes", tonne le directeur exécutif de la Premier League, Richard Scudamore, qui s'inquiète aussi de "l'intégrité du championnat, car une coupure de six ou sept semaines, ce n'est évidemment pas idéal". Même partition jouée en France par l'influent président de Lyon, Jean-Michel Aulas: "Je suis totalement solidaire de l'Association des clubs européens et je considère que la date retenue n'est pas la plus appropriée". 

La Guinée. Qui dit Coupe du Monde en janvier, dit Coupe d'Afrique en juin. Et oui, le bonheur des uns fait le malheur des autres. La décision de la FIFA de déplacer le Mondial en décembre oblige la Confédération africaine de football à repousser la Coupe d'Afrique des nations 2023 en juin de la même année, au lieu du mois de février. Résultat, la Guinée, le pays organisateur, grimace "Nous ne pouvons pas accueillir la Coupe d’Afrique en juin, qui coïncide avec la saison des pluies chez nous", a dit Domani Doré, le ministre des Sport guinéen, à la RTG, la télévision d’Etat guinéenne.

Ils sont POUR

Sepp Blatter et Michel Platini. Le premier, patron de la FIFA, avait fait de l'organisation de la Coupe du monde 2022 en hiver son cheval de bataille depuis des mois. S'il s'est désolidarisé des membres de la FIFA qui ont voté pour le Qatar comme pays hôte - une posture politique en vue de sa réélection -, Sepp Blatter estimait qu'il était impossible de jouer au Qatar en juin à cause de la chaleur. Un avis que partage Michel Platini, président français de la puissante UEFA, qui avait confié avoir voté pour la candidature du Qatar pour la Coupe du monde 2022. Sur ce coup-là, il n' a pas eu d'autre choix que de se rallier à l'avis de Sepp Blatter, son grand rival, pour l'organisation du Mondial en décembre. 

Phil Neville. L'ancien international anglais a un avis original sur la question. Par intérêt sportif. "Le Mondial arrive normalement à la fin d'une longue saison éprouvante, quand les joueurs sont cramés. D'un point de vue anglais, ce pourrait bien être la meilleure chose qui nous soit arrivée. On aurait une équipe fraîche comme jamais avant un Mondial", a t-il déclaré à plusieurs reprises. Une Coupe du monde en hiver pour une victoire de l'Angleterre ? Même en décembre, il ne pleut pas au Qatar. Dommage pour les British.

Les chaînes TV. Pour les chaînes de télévision c'est une excellente nouvelle. "Novembre est une bonne période pour les audiences et les annonceurs", a déclaré Laurent-Eric Le Lay, le patron de la régie de TF1. La période est propice pour les investissements publicitaires qui sont deux fois plus important en novembre qu'en juillet sur les chaînes TV, à la fois en raison des achats de Noël et du fait que les téléspectateurs regardent mécaniquement plus la télévision l'hiver que l'été. Cependant aux Etats-Unis, la donne est différente. Les chaînes Fox et NBC, qui ont acheté les droits de la Coupe du monde, redoutent que l’événement planétaire ne cause du tort aux audiences du championnat américain de NFL, qu’elles diffusent également.

Camille Belsoeur @camBelsoeur