La Corée du Sud débute en fanfare

Publié le , modifié le

Pour la troisième fois consécutive, la Corée du Sud a débuté son Mondial par un succès. Après la Pologne et le Togo, la Grèce a subi la loi asiatique (0-2), samedi à Port Elizabeth. Les coéquipiers du Monégasque Park prennent provisoirement la tête du groupe B en attendant le choc entre l'Argentine et le Nigeria à 16h. Les champions d'Europe 2004 sont condamnés à un exploit face aux deux autres adversaires pour espérer se hisser en huitièmes.

REVIVEZ LE FILM DU MATCH

Il ne fait jamais bon affronter la Corée du Sud pour sonpremier match. Les Grecs l'ont appris à leurs dépens. Comme la Pologne en 2002 et le Togoen 2006, les Hellènes ont encaissé deux buts. Plus que le score final (2-0),c'est la démonstration pleine de maîtrise des Asiatiques qui a épaté lesspectateurs du Nelson Mandela Bay de Port Elizabeth. Dès le coup d'envoi, leshommes d'Huh Jung-moo prenaient les choses en main, ne tardant pas àconcrétiser au tableau d'affichage grâce à un coup franc dévié par Lee dès la 7eminute (1-0). Plus vifs, mieux en jambes et mieux en place sur le terrain, lesDiables rouges étouffaient des Grecs visiblement tétanisés par l'évènement. Seizeans après leur seule et unique participation à la Coupe du monde, les joueurshelléniques ont raté leur retour sur la scène mondiale. Ils étaient repartis desEtats-Unis avec trois revers et aucun but inscrit, tout en affrontant déjà àl'époque le Nigeria et l'Argentine.

Face à un plus modeste adversaire, la bande à Otto Rehhageln'a pas réussi à trouver son jeu. Pourtant plus athlétiques que la troupeasiatique, les Grecs se sont fait déborder sur les coups de pied arrêtés, commesur l'ouverture du score. Débordés, ils pouvaient compter sur les réflexes deleur gardien Tzorvas pour éviter un naufrage total lorsque les deux Park,Ji-Sung et Chu-Young, amorçaient un contre de feu (28e). La premièrepériode était à sens unique et les coéquipiers de Karagounis étaient bienheureux d'atteindre la pause avec un seul but de retard. Conscient du danger sud-coréen,Rehhagel tentait un coup de poker en faisant sortir son maître à jouer pourrenforcer sa défense à la reprise.

La Grèce toujours Fanny

En vain. La Corée repartait pied au plancher. Sous la houlette de ParkJi-Sung, les Diables Rouges étaient maîtres du ballon. Le Mancunien faisaitparler sa technique et s'offrait même le second but de la rencontre (2-0, 52e).Il s'en fallait de peu que Lee s'offre un doublé, mais Tzorvas repoussait dupoing en corner (86e). Les Sud-Coréens relâchaient la pression,permettant à la Grèce,dans les dernières minutes de croire en une réduction du score. Mais tropstériles face au but, les champions d'Europe 2004 courent toujours après leurpremier but dans la compétition.

Première équipe à remporter un match dans la compétition, la Corée du Sud n'a pas raté sonentrée en s'adjugeant le match qu'il ne fallait pas perdre dans le groupe. La Grèce a, elle, sans doutelaissé passer sa chance de qualification. Les Diables Rouges s'installent entête du groupe B et met un peu de pression sur l'Albiceleste et le Nigeria, sesprochains adversaires. Loin d'avoir volé leur succès du jour, il faudra comptersur les Guerriers Taeguk pour la suite.

 REACTIONS

Park Ji-sung:"C'est un grand honneur pour moi d'avoir été choisi homme du match. On afait un bon résultat pour ce premier match, j'en suis très heureux. C'est lapremière Coupe du monde en Afrique du Sud et je suis ravi qu'on ait puremporter ce match. L'Argentine est l'équipe la plus forte du groupe, ellepourrait aller jusqu'en finale, elle a beaucoup de joueurs de très haut niveau.Nous avons joué l'Espagne en amical avant le Mondial et je crois que tout peutarriver. J'ai inscrit trois buts en Coupe du monde depuis le début de macarrière: j'en suis très honoré. Mais le plus important c'est la victoire del'équipe et la façon dont j'y contribue. Nous savions que la Grèce était très forte dansle jeu de tête et sur les corners, et nous avions réfléchi à cela. Et nousavons été capables de les gêner dans ce domaine. Et en attaque on a profité desespaces vides pour pousser nos actions".

Huh Jung-moo(sélectionneur de la Coréedu Sud): "Le premier match est difficile dans chacun des tournois. Nosjoueurs ont vraiment bien joué, ils étaient très bien préparés et cela nous aaidés. Mais nous n'en sommes qu'au début et nous avons d'autres matches àpréparer. Ce sont vraiment les joueurs qui ont été chercher la victoire, nousdevons continuer à progresser. A titre personnel, je suis très heureux. Quandnous avons été en phase offensive, nous avons fait de bonnes choses même sinous aurions pu faire encore mieux. Nos joueurs se sont très bien déplacés, lespasses étaient rapides. Quand nous jouons contre une équipe comme la Grèce, il est toujoursdifficile de gagner. Mais comme on a inscrit le premier but, l'idée pour nousétait de continuer à jouer afin d'éviter leur retour. L'Argentine (prochainadversaire, ndlr) est une des équipes favorites. Cela va être dur mais j'ai ditaux joueurs que nous devions être confiants, ce n'est pas parce quel'adversaire est fort que nous devons être défaitistes."