bein sports
. | FRANCK FIFE / AFP

Houzot (BeIN): "Nous sommes très fiers"

Publié le , modifié le

Florent Houzot, directeur de la rédaction de BeIn Sports, a expliqué jeudi à l'AFP que la diffusion cet été par la chaîne qatarie de l'intégralité du Mondial-2014 confirmait son ambition "d'être la chaîne premium en sport". TF1, à qui BeIn a racheté les droits de diffusion du Mondial, garde 28 affiches qui seront donc codiffusées, parmi lesquelles celles qui concernent les Bleus, le match d'ouverture, des huitièmes de finales, des quarts de finale, les deux demi-finales et la finale.

Quel est votre sentiment après l'annonce de cet accord?

Florent Houzot: "Le Mondial, c'est la plus grosse et la plus prestigieuse des  compétitions sportives. C'est le feu d'artifice de la saison. Au Brésil qui  plus est, et avec une équipe de France qui laisse espérer un bon comportement.  Tous les paramètres sont positifs. C'est un vrai coup. Nous sommes très heureux  et très fiers."

Il n'était pas prévu que TF1 cède l'ensemble des matches...

F.H: "Il y a trois éléments clés: c'est l'intégralité de la compétition, c'est en direct, et il y a 36 matches en exclusivité. L'intégralité surtout  était importante pour nous. Pendant une Coupe du Monde, tous les matches  comptent. Si vous avez envie de voir la Coupe du Monde, on sera la seule chaîne en France à diffuser tous les matches. Mais on sera aussi une chaîne d'informations autour du Mondial. Nous faisons partie d'un groupe international et nous allons en bénéficier. On sera déployé sur les 12 sites du Mondial, dans tous les camps de base. Nous couvrirons l'ensemble des conférences de presse et des entraînements et nous suivrons l'équipe de France nuit et jour. C'est vrai aussi que nous avons un atout indéniable avec nos canaux: nous pouvons éditer jusqu'à dix chaînes. Il y aura en juin sur nos antennes les finales NBA,  Wimbledon et le Mondial de foot. Cela confirme notre objectif d'être la chaîne premium en sport."

Est-ce qu'un objectif a été fixé en terme d'abonnements supplémentaires?

 F.H: "Aujourd'hui nous sommes à plus d'1,7 millions d'abonnés. Il ne faut pas avoir la mémoire courte. En arriver là en 22 mois c'est remarquable. Mais oui, la Coupe du Monde est aussi l'occasion d'augmenter notre foyer d'abonnés. Et c'est aussi un message envoyé à nos abonnés actuels".

AFP