L'attaquant de l'Angleterre Harry Kane
Le buteur anglais Harry Kane | AFP - Pro Sports Images Ltd - DPPI - Sebastian Frej

Harry Kane, du banc de Tottenham au capitanat de l'Angleterre en trois ans et demi

Publié le , modifié le

A 24 ans, Harry kane s'est installé dans l'équipe-type de l'Angleterre, ce qui lui vaut, pour affronter la Slovénie ce soir, d'hériter du brassard de capitaine. Un honneur qu'il savoure: "Gosse, vous voulez toujours jouer pour votre pays et vous rêvez d'être capitaine, surtout d'entrer sur la pelouse à Wembley." Il faut dire que l'attaquant de Tottenham surfe sur une impressionnante vague depuis trois ans et demi.

Certains auraient pu douter, ou s'impatienter. Cela n'a pas été son cas. Lui comme son club en tirent désormais les bénéfices.

Depuis qu'il a 11 ans, Harry Kane porte les couleurs de Tottenham. Sauf que de 18 à 20 ans, son club formateur l'a expédié dans bien des clubs pour l'endurcir, lors de prêts plus ou moins réussis. Mais depuis 2014, et même avril de cette année, date de sa première titularisation en Premier League, l'attaquant de 1.88m brille de mille feux. "Harry est tout simplement brillant dans ce qu'il fait et c'est un des meilleurs. Il n'arrête pas de marquer et on ne peut pas en demander plus. Pourvu que ça continue sous le maillot de l'Angleterre", espère Joe Hart, le portier anglais. "C'est l'un des meilleurs attaquants du monde", s'enthousiasme son entraîneur chez les Spurs, Mauricio Pochettino. "Je ne vois pas de meilleur finisseur en ce moment. Il a faim et veut devenir le meilleur joueur du monde", résume Gareth Southgate, le sélectionneur anglais. 21 buts lors de la saison 2014-2015, 25 la suivante, 29 la saison passée, l'homme est devenu le cauchemar des défenseurs.

La "Kane-dépendance"

En septembre, il a inscrit 13 buts en 8 matches, club et sélection réunis. Du coup, jeudi, il portera le brassard de capitaine de l'Angleterre. "Gosse, vous voulez toujours jouer pour votre pays et vous rêvez d'être capitaine, surtout d'entrer sur la pelouse à Wembley", a réagi Harry Kane après sa nomination. "Cela me rend très fier, personnellement, ce sera un truc incroyable". Joe Hart ne tarit pas d'éloges: "Il marque autant de buts que les gens considérés comme des joueurs de classe mondiale. Et ça, depuis plusieurs saisons. Harry est comparé à ces gens-là et il le mérite." Les comparaisons s'arrêtent pourtant là pour Gareth Southgate, qui a croisé quelques attaquants de grande classe durant sa carrière. "C'est bien d'entendre parler d'Harry Kane dans la même conversation que Lionel Messi et Cristiano Ronaldo, mais c'est un joueur différent. Harry est un pur N.9, alors qu'ils (Messi et Ronaldo) sont des milieux offensifs", rectifie le sélectionneur. 

Le problème, c'est que l'Angleterre n'est pas une grosse cylindrée. Certes, les victoires sur Malte (4-0) et la Slovaquie (2-1) ont placé les Trois Lions aux portes de la qualification au Mondial-2018. Mais la manière laisse parfois à désirer, ce qui rend l'importance de Harry Kane encore plus accrue. Sans Vardy blessé, le joueur des Spurs est un bijou un peu esseulé sur le front de l'attaque. "Ses qualités de meneur nous sont indispensables", a d'ailleurs reconnu Southgate. Avec le brassard, il sera doublement leader.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze