Antoine Griezmann
La joie du jeune attaquant français de la Real Sociedad Antoine Griezmann | AFP - Ander Gillenea

Griezmann pense aux Bleus

Publié le , modifié le

Le jeune attaquant de la Real Sociedad Antoine Griezmann, ne cache pas son ambition de pouvoir rejoindre les Bleus pour la coupe du monde au Brésil. Suite de toute sélection jusqu'au 31 décembre, à la suite de la virée nocturne des Espoirs en octobre 2012, il espère que la levée de sa sanction va davantage attirer le regard sur ses performances en Espagne, où avec 11 buts, il est le 3e meilleur buteur de la Liga, derrière -excusez du peu- Deigo Costa et Cristiano Ronaldo.

S'il a déjà enfile le maillot bleu, avec les moins de 19 ans, les moins de 20 ans, et dix fois avec les Espoirs, Antoine Griezmann, 22 ans, a maintenant très envie de faire son entrée chez les grands. Une fois effacée sa mésaventure chez les Bleuets, où il était sorti des clous, un écart qui lui a a coûté peut-être une première sélection, il veut repartir de l'avant pour pouvoir intégrer le groupe qui ira au Brésil.  "Pour y aller, il va falloir faire de bons matches avec la Real Sociedad, je vais devoir présenter de belles stats" reconnaît-il. Car le fait de n'avoir pas pris le train bleu lors des qualifications va l'obliger à prouver davantage.  

Mais le jeune natif de Mâcon, qui évolue en Espagne depuis huit ans, n'a pas froid aux yeux. Il le montre chaque semaine dans un championnat pourtant relevé. Et un buteur efficace ne serait sans doute pas pas de trop pour l'équipe de France. D'autant que, côté statistiques, sur l'année civile 2013, il est le réalisateur français le plus prolifique avec 18 buts devant Benzema, Gignac et Giroud. Autant dire qu'il peut espérer avoir sa chance, même s'il n'affirme pas haut et fort avoir sa place: "il y a quand même de grands joueurs..." Rien ne l'empêche d'y croire. "Ttout peut aller très vite. Il reste six mois de compétition. Il va falloir garder le rythme".  Il est certain que s'il continue sur sa lancée, Antoine Griezmann va forcément attirer l'oeil de Didier Deschamps. 

Christian Grégoire