France - 20 Griezmann Mondial
Le milieu offensif Antoine Griezmann | AFP - GUILLERMO LEGARIA

Griezmann : "Je monte en puissance"

Publié le , modifié le

Antoine Griezmann, attaquant de l'équipe de France des moins de 20 ans auteur du but de la victoire contre l’Équateur en 8e de finale mercredi (1-0), assure samedi qu'il "monte en puissance" dans le Mondial. Face à la solide équipe du Nigéria, le milieu de la Real Sociedad sera un atout majeur pour aider la France à aller en demi-finale pour la première fois dans cette catégorie.

Q: Votre but contre l'Equateur vous a-t-il soulagé après tant de tentatives?
Antoine Griezmann: "C'est vrai qu'à l'entraînement, ça rentrait, j'avais une bonne frappe, et le coach m'avait dit de tenter ma chance. J'ai beaucoup essayé, mais ça allait sur la barre, ou le gardien la sortait... J'avais dit que je marquerais en 8e de finale, j'ai eu de la chance, j'espère que ça ne va pas s'arrêter".

Q: Comment vous sentez-vous dans ce Mondial ?
AG: "Je monte en puissance petit à petit. Le coach m'a dit que l'équipe avait besoin de moi. Contre l'Equateur, j'étais bien, même si après la coupure de courant (à la 27e minute, ndlr), j'ai perdu beaucoup de ballons".

Q: En tant qu'ami de Gaël Kakuta, que pensez-vous de sa baisse de forme ?
AG: "Je suis souvent avec lui, je le soutiens; on est souvent ensemble dans la chambre et on compare nos équipes à Football Manager (jeu vidéo). Chaque joueur passe par des moments délicats, ça m'est arrivé l'année dernière pendant deux mois. Mais quand il y aura un petit 0-0, il va rentrer et mettre le but ou la passe qu'il faut. Comme on dit, les grands joueurs sont là dans les grands moments".

Q: Comment vous sentez-vous, physiquement, dans cette chaleur ?
AG: "Je préfère la pluie ! Avec la pluie, je ne me sens pas fatigué, le ballon va vite. A Cartagena, le temps était très lourd, et là je suis un peu fatigué avec tous ces changements de climat".

Q: Que savez-vous du Nigeria, votre adversaire dimanche en quart de finale ?
AG: "Offensivement, ils sont puissants, athlétiques, ça va très vite devant. Tactiquement derrière, ils ne sont pas très forts, on va essayer d'en profiter".

Q: Quel bilan personnel faites-vous de votre saison à la Real Sociedad ?
AG: "C'était une bonne saison, j'ai marqué sept buts en Liga, ce qui est bien pour un joueur de 1991. Et l'important, c'est que j'ai eu beaucoup de minutes de jeu".

Q: Allez-vous rester à la Real Sociedad la saison prochaine ?
AG: "La Real Sociedad et l'Atletico Madrid sont deux équipes qui me plaisent beaucoup. Le président de la Real ne veut pas me vendre. Si je reste à la Real, c'est pour jouer l'Europe. Si je vais à l'Atletico, ce serait pour apprendre, avec des joueurs comme Forlan ou Turan qui vient de signer. Ce serait jouer devant 50.000 personnes, avec de la pression, dans un grand club qui joue l'Europe".

Q: L'entraîneur du Barça Pep Guardiola avait un oeil sur vous...
AG: "Oui, mais c'était pour jouer avec la réserve. J'ai touché à la première division, ce n'est pas pour aller en deuxième division".

Le Nigéria s'y voit déjà
Le sélectionneur du Nigeria John Obuh, qui affronte la France dimanche en quart de finale du Mondial des moins de 20 ans à Cali (15h00 locales, 22h00 françaises), a estimé que son équipe était le "favori" du tournoi, samedi en conférence de presse. "Nous avons beaucoup de confiance en nous et je crois que nous sommes les favoris, a dit John Obuh. Franchement, c'est ce que je crois. Nous sommes confiants parce que nous sommes les champions d'Afrique et chaque match gagné nous renforce. Nous espérons bien gagner le tournoi". Le Nigeria est l'une des deux seules équipes, avec la Colombie, à avoir remporté ses quatre matches dans la Coupe du monde.

AFP