Karim Benzema sous le maillot bleu de l'équipe de France
Karim Benzema sous le maillot bleu de l'équipe de France | FRANCK FIFE / AFP

Giroud-Benzema, duo guère convaincant

Publié le , modifié le

Le tandem composé de Karim Benzema et Olivier Giroud, appuyé par Franck Ribéry, n'a pas vraiment pesé sur la rencontre face à la Biélorussie. Les deux attaquants ont donné l'impression de ne jamais chercher à combiner, se créant de trop rares occasions. Ce n'est pas un hasard s'ils n'ont pas marqué ce soir même si le Madrilène a offert le 3e but à Ribéry.

Giroud: "J'ai tout fait pour essayer de marquer et j'ai fait le maximum pour prendre la profondeur et créer des brèches. Ca s'est plutôt bien passé en première période. En deuxième, je savais que j'allais sortir tôt. J'étais un peu déçu mais c'est comme ça. Avec Ribéry et Benzema ça s'est plutôt bien passé je pense".

En première mi-temps, les deux attaquants français se sont montrés discrets. Olivier Giroud se distinguait une première fois à la 13e minute sur une tête puissante détournée en corner par le portier adverse après un bon centre venu de la gauche de Franck Ribéry. Quatre minutes plus tard, le Gunner remisait bien pour Cabaye au cœur de la surface biélorusse, mais le milieu de terrain ne concluait pas. Malgré une combativité certaine, c'était à peu près tout pour l'ancien buteur de Montpellier. 

Son compère de l'attaque était lui carrément décevant. Karim Benzema ne se mettait en évidence qu'une seule fois dans cette première période sans relief. A la 37e, l'attaquant du Real voyait son coup franc dévié par le mur frôler la cage adverse.

Benzema de nouveau passeur

Benzema: "Ne pas marquer, c'est rien, l'essentiel c'est le collectif. Marquer, c'est un plus, je sais que ça va revenir très bientôt, mais quand je fais une passe décisive je suis content de mon match". 

Dès l'entame de la seconde période, Capoue délivrait les Bleus. Il s'agit alors du sixième but consécutif inscrit par un milieu de terrain de l'équipe de France, preuve de l'inefficacité des attaquants alignés cet été, quels qu'ils soient. Irrité par une perte de balle de Giroud, Didier Deschamps décidait de remplacer l'avant-centre d'Arsenal par Mathieu Valbuena juste après l'heure de jeu. De ce fait, Karim Benzema récupérait son poste de prédilection dans l'axe.

Comme par hasard, il retrouvait ses réflexes de numéro 9. A la 65e, l'ancien Lyonnais prenait la profondeur sur une belle ouverture de Cabaye mais il manquait son contrôle en extension. Au départ de l'action sur le but heureux de Jallet (69e), Benzema se muait en passeur décisif sur la troisième réalisation française: sa 10e passe décisive sous le maillot frappé du Coq (80e). Une offrande qui ne masquait pas une prestation quelconque voire médiocre. Giroud, de son côté, devra faire beaucoup plus pour espérer une nouvelle titularisation dans les mois à venir…