Ghana Ayew joie Mondial
Les Black Stars du Ghana | CARL DE SOUZA / AFP

Ghana: Une commission enquête sur le Mondial des Ghanéens

Publié le , modifié le

La commission d'enquête chargée de faire la lumière sur l'échec du Ghana au Mondial 2014 a entamé ses travaux lundi, en étroite collaboration avec la Fédération nationale, a-t-on appris de source officielle.

La commission, composée de trois membres et dirigée par le juge de la cour d'appel Senyo Dzamefe, dispose de trente jours pour rendre ses conclusions. Elle a été mise en place à la demande du président ghanéen John Dramani Mahama au lendemain de la défaite (2-1) contre le Portugal le 26 juin et l'élimination de la sélection nationale dès le premier tour du Mondial 2014.

Le président Mahama a par ailleurs renvoyé le ministre des Sports Elvis  Afriyie Ankrah, le 28 juin, pour "une mauvaise organisation" autour de la sélection nationale avec notamment "le non paiement à temps des primes aux joueurs", selon certaines sources. Les joueurs avaient même observé une grève de l'entraînement le 22 juin pour réclamer ces primes. Les trois millions de dollars en espèces étaient  finalement arrivés la veille du dernier match de poule contre le Portugal, le gouvernement ayant affrété un avion pour les transporter jusqu'au Brésil.

Le séjour des "Black Stars" au Brésil a aussi été marqué par l'exclusion de deux joueurs-clés, Kevin-Prince Boateng et Sulley Muntari, pour manquements à la discipline. Le sélectionneur Kwesi Appiah vient de transmettre à la Fédération un rapport pour un autre cas d'indiscipline concernant Michael Essien qui a refusé de prendre part à la séance d'échauffement d'avant match contre le Portugal. Quart-de-finaliste en 2010, le Ghana a quitté le Mondial après deux défaites contre les Etats-Unis (2-1) et le Portugal (2-1) et un match nul face à l'Allemagne (2-2).

AFP