William Gallas (France) égalise contre l'Eire de Keith Andrews et Kevin Kilbane (1-1)
William Gallas (France) égalise contre l'Eire de Keith Andrews et Kevin Kilbane (1-1) | FRANCK FIFE / AFP

France-Ukraine:les Bleus aiment novembre

Publié le , modifié le

L’automne a souvent réussi à l’équipe de France qui y a arraché son billet pour la Coupe du Monde à maintes reprises, parfois sur le fil. Retour sur cinq délivrances pour le football français, de France-Yougoslavie 1965 à France - Eire 2009. En espérant que le France-Ukraine de ce mardi soir viendra s’ajouter à la liste.

9 octobre 1965 : France bat Yougoslavie 1-0

La France n’a pas disputé la Coupe du Monde en 1962 après sa superbe 3e place en 1958. Elle reste surtout sur 15 années d’insuccès contre les redoutables Yougoslaves. Les Tricolores dominent la première période mais l’arbitre danois Monsieur Hansen leur refuse deux buts. A un petit quart d’heure de la fin, le Nantais Philippe Gondet délivre les siens d’un tir puissant du pied gauche, lui le droitier (il reste le meilleur buteur français de l’histoire du championnat de France avec 36 buts inscrits en 1964-65). La qualification permet à la France de redorer son blason et de retrouver de la crédibilité.

Philippe Gondet inscrit le seul but du match France - Yougoslavie disputé au Parc des Princes
Philippe Gondet inscrit le seul but du match France - Yougoslavie disputé au Parc des Princes

16 novembre 1977 : France bat Bulgarie 3-1

La France n’a pas disputé la Coupe du monde depuis 11 ans. Elle a raté les Mondiaux 1970 et 1974. Mais les exploits de Saint-Etienne ont réveillé le football français qui découvre une génération dorée (Platini, Bossis, Rocheteau, Battiston). Dans un Parc des Princes en ébullition, les Tricolores marquent trois buts (Six, Platini et Dalger) et n’en prennent qu’un seul. Ils se qualifient pour le Mondial argentin de 1978 et portent le sélectionneur Michel Hidalgo en triomphe sur leurs épaules. Inoubliable.

L'équipe de France victorieuse de la Bulgarie au Parce des princes (3-1). Marius Trésor en était le capitaine.
L'équipe de France victorieuse de la Bulgarie au Parce des princes (3-1). Marius Trésor en était le capitaine.

18 novembre 1981 : France bat Pays-Bas 2-0

Pour aller au Mondial 1982, la France doit gagner ses deux dernières rencontres au Parc des Princes, dans un groupe difficile que la Belgique a dominé (avec également l’Eire). Face aux Pays-Bas, Platini met les Bleus sur orbite d’un maître coup-franc (52e). Le portier batave Van Breukelen est hésitant sur ses appuis, Rudi Krol ne reste pas collé au poteau gauche parce que Bernard Lacombe vient naviguer près de la cage. Le ballon tiré par Platini contourne le mur orange pour se loger dans le petit filet intérieur. Six doublera la mise en fin de match pour faire exploser le Parc. Trois semaines après, sans Platoche, la France écrase Chypre (4-0) et valide son ticket pour l’Espagne.  

Michel Platini tente d'échapper à Johan Neeskens lors de France-Pays-Bas 1981, décisif pour la qualification au Mondial 1982
Michel Platini tente d'échapper à Johan Neeskens lors de France-Pays-Bas 1981, décisif pour la qualification au Mondial 1982

16 novembre 1985 : France bat Yougoslavie 2-0

L’équipe de France vise une troisième participation consécutive à la phase finale de la Coupe du monde ce qui ne lui est plus arrivée depuis les années 30. Sur un coup-franc imparable, Platini ouvre le score dès la 3e minute. Le plus dur est fait mais les Slaves restent dangereux. Sur une belle remise de la tête de José Touré, le numéro 10 de la Juventus s’emmène le ballon avant d’adresser un tir précis du gauche (71e). Le Parc peut chanter son amour à Michel. Les hommes d’Henri Michel sont au Mexique avec un groupe qui n’a jamais été aussi fort (Fernandez, Tigana, Giresse, Bossis, Battiston, Amoros, Bats…etc).

Michel Platini inscrit le premier de ses deux buts contre la Yougoslavie (2-0). La France ira au Mexique.
Michel Platini inscrit le premier de ses deux buts contre la Yougoslavie (2-0). La France ira au Mexique.

18 novembre 2009 : France et Eire 1-1 (ap)

Après avoir terminé 2e d’un groupe dominé par la Serbie, l’équipe de France de Raymond Domenech doit passer par la case barrages. L’Irlande est son adversaire avec match aller à Dublin, remporté (1-0) par les Bleus grâce à un but de Nicolas Anelka. Le match retour au Stade de France se joue sous tension, devant 80 000 spectateurs dont 20 000 supporters venus de l’île d’émeraude. Les Français balbutient leur football et ils encaissent un but signé Robbie Keane. La prolongation est mythique avec le but de William Gallas après un contrôle de la main de Thierry Henry. Les Bleus ont eu chaud mais la réussite était de leur côté. Lloris, Evra, Abidal, Ribéry et autres Gignac verront l’Afrique du Sud.

William Gallas délivre les Bleus en égalisant contre l'Eire (1-1) lors de la prolongation du barrage retour, au stade de France
William Gallas délivre les Bleus en égalisant contre l'Eire (1-1) lors de la prolongation du barrage retour, au stade de France