Espagne Alba Villa
Les Espagnols semble désormais intouchables dans le Groupe I. | TIMO JAAKONAHO / LEHTIKUVA / AFP

Eux aussi ils ont joué ce soir

Publié le , modifié le

Alors que l'équipe de France a été tenue en échec à Tbilissi par la Géorgie (0-0), l'Espagne n'a pas manqué d'asseoir sa domination sur le Groupe I. Les champions du monde en titre ne sont plus très loin de décrocher leur ticket pour le Mondial-2014 au Brésil. Les Pays-Bas et le Portugal, respectivement en Estonie (2-2) et en Irlande (2-4), s'en sont remis à Robin van Persie et Cristiano Ronaldo pour éviter un revers. L'Allemagne, l'Italie et l'Angleterre ont eux tranquillement déroulé.

Ça intéresse les Bleus

L'Espagne a pris une option vendredi sur la première place de son Groupe I de qualification au Mondial-2014, synonyme de possible ticket pour le Brésil, en s'imposant (2-0) en Finlande pendant que la France était freinée en Géorgie (0-0). Avec deux buts de Jordi Alba (19e) et Alvaro Negredo (85e), et grâce au bon match du gardien Iker Casillas, remplaçant au Real Madrid mais titularisé pour sa 150e sélection, la "Roja" porte à trois points son avance sur les Bleus en tête du groupe I avec encore deux matches à disputer.

Van Persie et Ronaldo les ont sauvés 

Invaincu depuis 28 matches en qualifications pour un Mondial, et plus précisément depuis le 1er septembre 2001 face à la République d'Irlande (1-0), les Pays-Bas ont failli connaître la défaite en Estonie. Les Néerlandais sont en effet passé tout proche de celui-ci, puisque mené jusqu'à la dernière seconde du temps additionnel. C'est finalement Robin van Persie, sur un penalty obtenu en toute fin de rencontre mais largement contesté (cinq cartons jaunes dont un rouge ont été distribués sur cette action de jeu), qui a permis aux siens de repartir avec un résultat nul (2-2). Malgré cela, le leader du Groupe D conserve toujours six points d'avance sur la Roumanie.

Mis sous pression par la Russie, tombeuse du Luxembourg (4-1) un peu plus tôt dans la journée, le Portugal s'est fait une grosse frayeur à l'occasion de son déplacement en Irlande. Menés au score à 20 minutes de la fin, les hommes de paulo Bento ont pu compter une fois n'est pas coutume sur Cristiano Ronaldo. Celui qui a retrouvé le chemin des filets contre l'Athletic Bilbao le week-end dernier s'est fendu d'un fabuleux triplé (4-2), dont un but sur coup-franc direct. Les Portugais tiennent toujours la Russie à deux points dans le Groupe F.

Klose égale Müller

Titularisé pour sa 129e sélection, Miroslav Klose a inscrit son 68e but avec l'Allemagne pour égaler le record du légendaire Gerd Müller contre l'Autriche (3-0). Le Laziale, qui avait ouvert son compteur dès sa première sélection en 2001,  était resté muet depuis son doublé le 16 octobre 2012 contre la Suède (4-4). Ironie du sort, "Miro" s'est illustré sur la pelouse de l'Allianz Arena, où il a défendu entre 2007 et 2011 les couleurs du Bayern Munich, club du "Bomber" Müller. 

Ça continue pour eux !

A noter enfin que l'Angleterre n'a pas fait de détails face à la Moldavie (4-0) à Wembley. Les joueurs de Roy Hodgson ont offert du spectacle et des buts au public de l'enceinte mythique. Danny Welbeck a de nouveau brillé avec le maillot des Three Lions en inscrivant un doublé (45e, 50e). Les Anglais sont leaders avec une rencontre en moins sur le Monténégro. 

Autre résultat, moins savoureux mais tout aussi important, l'Italie a décroché une précieuse victoire sur son dauphin, la Bulgarie (1-0). Alberto Gilardino permet ainsi à la Squadra Azzurra de se rapprocher un peu plus du Brésil. Les Italiens comptent sept points d'avance sur leurs adversaires du soir. Certains devraient en prendre de la graine.